Une appli pour vos plans à trois

“3nder” permet aux couples et aux célibataires de dégoter un plan à trois. Une appli qui promet de combler un vide non comblé par toutes les applis de rencontres....

“3nder” permet aux couples et aux célibataires de dégoter un plan à trois. Une appli qui promet de combler un vide non comblé par toutes les applis de rencontres.

Grindr, Tinder, Hornet… Ça fait maintenant belle lurette que les smartphones permettent à leurs utilisateurs de draguer ou de baiser. Mais jusqu’ici, il n’existait pas d’appli dédiée au « triolisme », comprendre : le plan cul à trois. Heureusement 3nder (prononcée “threen-der.”) est arrivée !

Boy-Gay-2014-11-18-0013

Le principe est simple: téléchargez l’application sur App Store, loguez-vous via votre compte Facebook puis remplissez votre profil en tant que couple ou célibataire, indiquez votre genre et vos préférences sexuelles et c’est parti. Vous pouvez désormais liker les profils d’autres utilisateurs. Si vous “matchez” avec l’un d’entre eux, une fenêtre de dialogue s’ouvre. Félicitations : vous venez potentiellement de décrocher un plan à trois !

3nder est une création de Dimo Trifonov, un Bulgare de 24 ans installé à Londres depuis 4 ans. Son application pour faciliter la vie des amateurs de sexe à trois pourrait bientôt faire de lui un millionnaire: ”En théorie je le suis déjà“,explique le jeune homme,”ma compagnie est estimée à 4 millions de Livres sterling (environ 5,1millions €)“.

Un énorme tabou

Une idée en or massif donc, pourtant née d’une simple conversation entre ce jeune web designer et sa petite amie:

Un soir, ma copine Ana et moi parlions de nos fantasmes respectifs”, explique Dimo, “Apparemment nous avions tous les deux la même idée en tête, c’est à dire faire du sexe à trois, mais sans oser en parler ensemble. C’est encore un énorme tabou ! Pourtant il n’y a rien de mauvais dans le sexe tant que tu ne fais de mal à personne !”.

Le lendemain de cette discussion, Dimo décide de créer une appli pour que chaque possesseur iPhone puisse se trouver un plan à trois près de lui: “J’ai fait des recherches sur le web. J’ai regardé Craiglist, les chats échangistes, etc. Tous ces sites sont chers, un peu louches et assez incompétents”.

En février 2014, Dimo met en ligne une page de présentation de sa future appli qu’il baptise donc “3nder”. Il créé un compte Twitter () et s’abonne à quelques journalistes influents: ”En 3 jours, tous les médias ont commencé à parler de nous: The Independant, le Daily Mail… Tout le monde s’est emparé du sujet. On s’est regardé avec ma copine et on s’est dit: “Finalement, on n’est pas les seuls !“.

En un mois, 15 000 candidats s’inscrivent pour avoir accès à la version bêta de 3nder. Dimo recrute des développeurs et convainc quelques investisseurs de miser 15 000 livres (environ 19 000 euros) sur le développement de son application. Début juillet, après trois mois travail, 3nder est enfin disponible avec une baseline simple et efficace: “Le trio facilité: rencontrez des gens ouverts d’esprit“. Aujourd’hui, l’appli compte plus de 230 000 utilisateurs dont la plupart ont entre 18 et 30ans. Un succès encore confidentiel comparé aux 10 millions d’utilisateurs réguliers de Tinder ou aux 5 millions de profils revendiqués par Grindr.

Boy-Gay-2014-11-18-0016

L’un des aspects les plus attrayants de 3nder —outre sa simplicité et son design qui rappelle celui de Tinder — c’est son univers bienveillant et sexuellement neutre: pas de photos X, juste une collection de selfies et de prénoms à liker (ou pas). Autre bon point, le coté inclusif de l’appli: utilisateurs homos, hétéros, bi ou polyamoureux, en couple ou célibataires, se côtoient paisiblement.

“Les applis comme Tinder sont très conservatrices”, tacle Dimo Trifonov, “elles séparent les homos et les hétéros, on ne peut pas choisir son genre, encore mois indiquer si on est transgenre. Sur 3nder, c’est possible !”.

Mais 3nder, ce sont encore les abonnés qui en parlent le mieux. Certains comme Julien et Stéphane, en couple depuis 7ans, sont déjà fans: ”3nder nous a permis de nous affranchir des sites de rencontres gays où les couples sont souvent mal perçus car les mecs cherchent surtout à se caser ou à baiser à deux“. D’autres comme Audrey déchantent: “Ca fait 3 mois que je me suis inscrite. J’ai eu une trentaine de “matches” mais rien ne s’est concrétisé“, regrette-t-elle.

“C’est normal !“, assure le créateur de l’appli, “même ma copine et moi n’avons pas encore trouvé la bonne personne pour sauter le pas. Mais je connais des gens à qui on a changé la vie. Un couple m’a dit: “Ca fait trois ans qu’on galérait pour trouver un plan à trois. Grâce à 3nder, on en a trouvé un en 3 jours !“.

Boy-Gay-2014-11-18-0020

Spontanéité versus efficacité

Les abonnés qui redoutent les qu’en dira-t-on, 3nder propose une option “incognito”(payante) qui permet de rendre son profil invisible à ses amis, sa famille ou éventuellement à son partenaire…

Avec 3nder, le plan à trois perd en spontanéité et romantisme autant qu’il gagne en efficacité. Oubliez la soirée arrosée avec l’ami(e) qui finalement passera la nuit entre vous et votre moitié. Ici, le fantasme est réduit à la taille d’une application. 3nder force le destin. Mais il faut avouer qu’organiser un plan à trois peut s’avérer délicat.

3nder lance une campagne de crowfunding pour améliorer son interface qui connait encore quelques bugs: ”On a des problèmes avec le système de messagerie, on est en train de le réécrire intégralement. On va aussi ajouter une messagerie vocale et une possibilité d’envoyer des selfies un peu à la manière de snapchat. Le but c’est de ne plus avoir à quitter l’application pour rentrer en contact avec votre “match“. En tout cas, jusqu’au pied du lit.

Article publié pour la première fois le 22/11/2014

Publicités
Catégories
Gay
Pas de commentaire

Laissez un commentaire

*

*

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer