Roman : Au risque de te plaire

Martin passe ses vacances dans le sud de la France quand il rencontre Arnaud, un jeune blond très séduisant....

Martin passe ses vacances dans le sud de la France quand il rencontre Arnaud, un jeune blond très séduisant.

Celui-ci se retrouve à la rue après une violente rupture avec son aimant. Martin l’héberge à son hôtel et réalise que ce garçon est tout ce qu’il a toujours espéré. Mais Arnaud cache un secret familial qui pourrait bien détruire cet amour si jeune et pourtant déjà si puissant.

Entretien avec l’auteur : Taram Boyle

Comment t’es venu le gout de l’écriture ?
J’étais très amoureux d’un garçon et j’étais tellement triste après notre rupture que j’ai écrit ce que je ressentais sur des pages et des pages. Lorsque mon ex les a lues, il m’a demandé pardon et nous nous sommes remis ensemble. Du coup, j’ai continué sur cette dynamique.

De quoi parle généralement tes romans et où puises tu ton inspiration?
Sans être totalement obsédé, le sexe est pour moi quelque chose de naturel, le prolongement de ce que je suis et des sentiments que j’éprouve. Lorsque je pars en vacances, je ne peux pas m’empêcher de regarder les paysages en imaginant en profiter avec mon petit copain. Une balade en montagne c’est sympa, mais faites l’amour avec quelqu’un que vous aimez dans la neige et comparez ces deux souvenirs. Tout peut devenir sexuel, fantasmagorique, tant qu’on aime son partenaire et qu’on respecte les autres. Mon inspiration me vient de ce que mes racontent mes amis, de mes expériences avec mes ex, de mes fantasmes secrets aussi. Il m’est déjà arrivé d »écrire un texte sur un truc que j’avais envie de faire et de le faire lire à mon petit copain. Et mystérieusement, le fantasme devient réalité quelques heures plus tard…

Pourquoi des romans gay ?

Je suis gay, fier de l’être et heureux dans ma peau de gay. Je n’aurais pas pu envisager d’être hétéro. Ce n’est pas une question de sexualité, je crois que j’ai un esprit rebel. Si j’avais été une fille je crois que j’aurais été lesbienne. Je déteste le conformisme. Tous ces gens qui ont besoin de penser, de vivre et de s’habiller comme leur voisin me désolent. C’est beau d’aimer. C’est un acte généreux, quelque chose de divin, de précieux. D’ailleurs, si vous lisez mes romans vous verrez que j’ai encore beaucoup de mal avec l’église catholique française. Je sais bien que ceux qui ont vomi sur les gays en parlant d’actes contre nature sont des crétins finis. Mais l’église a fermé les yeux et a préféré se taire. Personnellement, je trouve cela scandaleux car cela encourage la haine alors qu’ils sont supposés défendre l’amour. Je veux aider les jeunes gays qui se sentent seuls et malheureux à cause de tous ces cons haineux. Non, vous n’êtes pas anormaux. L’homosexualité existe chez des milliers d’espèce animales et on a jamais vu d’animaux défiler dans la jungle contre cela. Ce qui est contre nature, c’est la haine gratuite. La cruauté est une particularité humaine, les animaux ne tuent que pour s’alimenter ou pour sauvegarder l’espèce. Les homophobes feraient bien d’y réfélchir. Je suis certain que d’ici quelques années on montrera du doigt ceux-là même qui nous montraient du doigt en criant au scandale…

Bonne nouvelle ! Ses roman seront disponibles également à la Librairie Les Mots à la Bouche à Paris d’ici quelques jours 🙂

Un amour à satisfaire

Romain, étudiant aux Beaux arts, n’a jamais connu la moindre relation sexuelle. Timide, issu d’une famille traditionnelle hostile aux gays, il n’ose pas assumer ses désirs pour les hommes.
Il rencontre Loïc, un trentenaire viril qui le fascine et lui donne envie de franchir le pas. Celui-ci a une sexualité établie et il va demander à Romain de s’adapter à ses pratiques. L’exercice est loin d’être facile…

Article publié pour la première fois le 12/09/2015

Publicités
Catégories
Culture
Pas de commentaire

Laissez un commentaire

*

*

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer