0

En 1743, à Versailles, Louis XV fait installer une cabine qui se hisse au moyen d’une corde et d’une poulie.

Basptisée « chaise volante », elle permet au roi de retrouver ses favorites au troisième étage du château.

Un privilège royal exceptionnel. En réalité, jusqu’au milieu du XIXe siècle, les monte-charges transportent rarement des personnes.

Trop dangereux : si le câble lâche, c’est la chute assurée !

Moment de stupeur à New York

En 1853, lors de l’Exposition universelle de New York, l’inventeur américain Elisha Otis va bluffer tout le monde. Installé à plusieurs mètres au-dessus du sol sur son « élévateur », il ordonne à son assistant de couper le câble qui maintient la plate-forme.

Stupeur dans la salle ! La cabine décroche de quelques centimètres… puis se stabilise ! Son secret ? Un frein automatique de sécurité.

ascenceur

Otis a installé sur la cabine un système de blocage composé de deux tiges métalliques rétractables. Relié au câble de traction, le dispositif ne se déclenche que lorsque celui-ci se rompt.

Les deux pênes sortent alors horizontalement de chaque côté de la cabine et s’engagent dans les rails crantés qui courent le long de la cage d’ascenseur, stoppant immédiatement la chute. Le 23 mars 1857, le premier ascenseur public est installé dans un magasin new-yorkais.

 

Design : Une magnifique résidence blanche

Article précédent

Beaux gosses du Salvador

Article Suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans C'est la vie