Le porno, c’est mieux au bureau

Les statistiques dévoilées le week-end dernier lors d’un colloque médical à Salzbourg indiquent que la “consommation” de pornographie n’est plus une comportement transgressif marginal, mais une véritable addiction internationale.1 min


53
9 shares, 53 points

Les statistiques dévoilées lors d’un colloque médical à Salzbourg indiquent que la “consommation” de pornographie n’est plus une comportement transgressif marginal, mais une véritable addiction internationale.

Les chiffres présentés par le Dr Christophe Ahlers, spécialiste des thérapies sexuelles sont saisissants. Près de 60 millions d’humains consultent quotidiennement des sites à caractère pornographiques sur Internet. Sachant qu’un tiers de l’humanité est connectée au web d’après une étude récente de l’ONU, et que les “consommateurs” sont essentiellement masculins, cela représente environ 5,17% de la population mâle connectée.

Autre signe du caractère addictif du phénomène : près de deux tiers des connexions sont opérées depuis le bureau. Certes, les sites classés X enregistrent des pics d’audience après minuit, mais c’est en pleine journée, aux heures de bureau, que les statistiques s’envolent.

A lire aussi
Comment vendre du PQ de façon géniale

“Le visionnage de matériel pornographique n’est plus un phénomène marginal, réservé à des individus enfermés dans des cabines de projection isolées”, analyse le Dr Ahlers. “On fait désormais face à un phénomène mondial”.


Like it? Share with your friends!

53
9 shares, 53 points

What's Your Reaction?

Bof Bof
26
Bof
Triste Triste
16
Triste
LOL LOL
10
LOL
J'adore J'adore
5
J'adore
OMG OMG
53
OMG
WTF WTF
42
WTF
confus confus
48
confus
Je n'aime pas Je n'aime pas
26
Je n'aime pas
fun fun
26
fun

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *