Ne plus oublier les prénoms

Il existe quelques moyens mémotechniques très simples pour ne plus oublier les prénoms...

Il existe quelques moyens mémotechniques très simples pour ne plus oublier les prénoms.

C’est un instant de malaise que l’on a tous connu. Au bar, dans la rue, ou dans une file d’attente, une personne vient vous voir et prétend vous connaître. Elle vous demande comment vous allez, ce que vous devenez, si vous avez des nouvelles de untel… Mais pendant que cette personne vous bombarde de questions, vous réalisez une chose: impossible de se souvenir de son nom. Et pourtant vous devriez le connaître, vous avez vu cette personne de nombreuses fois. Vous réussissez à vous sortir de cet échange sans avoir à prononcer son nom, et vous repartez en vous demandant comment faire pour que ce genre de situation, extrêmement gênante, ne se reproduise plus.

Rassurez-vous, la BBC nous apprend aujourd’hui qu’il existe des moyens de se rappeler du nom des gens. Tout commence avec une notion fondamentale concernant notre mémoire. «Pour savoir pourquoi cela arrive vous devez reconnaître que nos souvenirs ne sont pas un simple système que l’on rempli, avec des dossiers séparés pour chaque sorte d’information, dont un dossier très coloré avec l’étiquette “Noms”.» En réalité, l’esprit est associatif, tout repose sur l’interconnexion d’idées. C’est pour cela que notre esprit vagabonde, car on associe tel mot ou concept à un autre qui nous est familier. Un peu comme Proust et sa madeleine.

La capacité à vous rappeler du nom d’une personne, comme toute autre information, dépendra donc de votre capacité à l’associer avec d’autres idées. Et bien souvent, en rencontrant une personne, son nom est la première chose que l’on apprend sur elle. Difficile donc de l’associer à autre chose et de le mémoriser.
Créer une toile d’associations

Pour y remédier, la BBC vous conseille donc au début de vous répéter le nom en question plusieurs fois. Ensuite, associez celui-ci à quelque chose que vous connaissez déjà, même si le lien logique est absurde. Par exemple, si vous rencontrez un Louis, vous pouvez l’associer à un autre Louis que vous connaissez bien et qui avait cette particularité de ne porter que des bonnets en laine. Vous pouvez également l’associer à une personne connue portant le même prénom, le but étant de créer des liens qui vont construire la mémoire de son identité. Même chose avec des détails que vous avez remarqués sur la personne, une façon de parler particulière, une habit différent…
«Peu importe que les liens que vous faites soient bizarres ou exotiques, conclut la BBC. Vous n’avez pas à le raconter. En fait, c’est mieux si vous ne le dites à personne, surtout pas à votre nouvel ami! Mais les liens vont aider à créer une toile d’association dans votre mémoire, et cette toile va empêcher les noms de tomber de votre esprit quand c’est le moment de les présenter à quelqu’un d’autre.»

Voilà, vous n’avez plus aucune excuse pour oublier le nom des gens que vous rencontrez en soirée.

Article publié pour la première fois le 11/02/2016

Catégories
Quoi de neuf
Pas de commentaire

Laissez un commentaire

*

*

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer