Mylène Farmer – Insondables

Après un premier single en duo avec Sting, Stolen Cars, la chanteuse propose Insondables une ballade aérienne et envoûtante....

Après un premier single en duo avec Sting, Stolen Cars, la chanteuse propose Insondables une ballade aérienne et envoûtante.

Ce morceau inédit, presque épuré, se démarque clairement des compositions aux synthés parfois chargés de Laurent Boutonnat. Le désenchantement, le chagrin, la mort… Plusieurs thèmes chers à Mylène Farmer se retrouvent dans cette courte ballade évoquant la peine d’un homme qui vient de perdre l’amour de sa vie.

« Insondables » est le fruit d’une collaboration avec l’Américain Martin Kierszenbaum, co-compositeur et producteur. Créateur du label Cherrytree Records, filiale d’Interscope Records (Universal Music), sur lequel sont signés Sting, Coeur de Pirate ou Robyn, le musicien avait déjà apporté sa touche personnelle à la musique de Lady Gaga, Natalia Kills et Feist. Ce titre évoque la rupture et l’idée de séparation, sur fond de dislocation du monde.
En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Mylene-Farmer/news-99528.html#43BmKZIUqEqTCO8Y.99

Après « Stolen Car » plus dansant et visant l’international, Mylène nous offre un titre plus intimiste et qui parle d’amour et du temps qui fait ses ravages, comme une sorte de retour aux sources farmeriennes. Sa voix reste la même, angélique. La pochette est divine et Mylène est magnifique. Si l’album va dans ce sens, il va en ravir plus d’un.

Mylène Farmer : Interstellaires (edition limitée digipack)

insondables-Mylene-Farmer

Plus rien n’enchante le monde
Insondables sont les flots
Et là contemple les ombres
Il lui dit à demi-mot

Qu’Il aime et qu’il adore
Qu’il aime
Mais le chaos du corps a ses raisons, a ses remords

Et le ciel est sans nuage
Et les jours semblent longs
A perdu son point d’ancrage
Il rentre dans sa maison

Il aime et il adore
Il aime encore

Plus rien n’enchante le monde
Insondables sont les vents
Et là contemple les ombres
Un silence assourdissant

Il aime et il adore
Il aime
Mais le chaos du corps a ses raisons, a ses remords

Et le ciel est sans nuage
Et les jours semblent longs
Perdu le coeur d’une femme
Et la mort porte son nom

Il aime il adore
Il aime
Il saignera encore jusqu’à sa mort, sa mort, sa mort, sa mort


Mylène Farmer: Interstellaires (edition limitée digipack)

Article publié pour la première fois le 30/10/2015

Catégories
CultureMusique
Pas de commentaire

Laissez un commentaire

*

*

  • Les petits détails des plus grands films : "Aviez-vous remarqué ?" accompagne Korben Dallas, Leeloo et Luc Besson dans leurs aventures super-green....
  • Ma pire angoisse, c’est d’avoir le sentiment d’avoir oublié un truc, mais je ne sais pas du tout quoi… ...
  • « Ne soyez pas bêtes, vous allez détruire votre vie » Pendant ce temps au Parlement européen… Un député irlandais lance un appel à protéger les lanceurs …   Bonus On...
  • Le magnifique Twan Kuyper photographié par Mitchell Nguyen McCormack ...

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer