Mylène Farmer – Dégénération

Dégénération est le premier extrait du 7e album studio de Mylène Farmer, Point de suture....

Dégénération est le premier extrait du 7e album studio de Mylène Farmer, Point de suture.

En quatre mois, le titre est devenu la 22e meilleure vente de singles de l’année 2008.

La thématique de ce clip Dégénération, voulue par Bruno Aveillan : « l’oppression surmontée par l’amour »

Beaucoup avaient vu dans ce clip une référence au film de Luc Besson, Le cinquième élément (ce qui n’est pourtant pas le cas selon Stéphane Levallois) ou au film Le Parfum (lire le dossier: Clip Dégénération / Film Le Parfum)

Bruno Aveillan souhaitait montrer un océan de corps pouvant rappeler le tableau de Delacroix, La mort de Sardanapale ou Le radeau de la méduse de Géricault.

Tourné à Prague pendant une semaine et réalisé par Bruno Aveillan, la vidéo a une durée de 4:40. Le clip montre Mylène Farmer allongée sur une table d’opération, dans un laboratoire, entourée de scientifiques. Elle se réveille, se libère de ses liens, se lève, et projette de ses paumes autour d’elle des effluves bleues agissant sur les membres du laboratoire et les militaires, qui exécutent alors des ébats charnels.

La chanteuse y est présentée comme une créature surnaturelle enfermée dans un laboratoire militaire afin de servir de cobaye. Elle dispose de pouvoirs (que les humains souhaitaient exploiter) qui lui permettent de contrôler les mouvements des autres. Elle les utilisera pour se défaire de ses liens et pour rendre les humains inoffensifs. Elle les contraindra ensuite à s’aimer (au sens physique du terme). Les effluves bleus qu’elle diffuse représenteraient la concorde, la félicité et l’amour.

Mylène Farmer a justifié lors de son interview par Claire Chazal, que l’idée de ce clip était de transformer « l’ultra-violence » du monde actuel en Amour. Le clip a été interdit aux moins de 10 ans en télévision. Le troisième single extrait de l’album Point de suture, Si j’avais au moins…, sera présenté comme une suite au clip de Dégénération. Les deux clips faisant partie d’un court-métrage de Bruno Aveillan intitulé The Farmer Project d’une durée totale de 15:24.

Article publié pour la première fois le 10/02/2015

Publicités
Catégories
CultureMusique
Pas de commentaire

Laissez un commentaire

*

*

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer