CultureMusique

Mylène Farmer – Appelle Mon Numéro

Vue

Appelle mon numéro est le deuxième extrait du 7e album studio de Mylène Farmer, Point de suture.

Le single se classe no 1 du Top 50 en France. En seulement 2 mois, il devient la 32e meilleure vente de l’année 2008. Il restera classé au Top Singles durant 9 mois.

La vidéo est réalisée par Benoît Di Sabatino

Sans réel scénario, il consiste en une suite de gros et moyens plans sur Mylène Farmer, qui se trouve sur un lit géant. Les 4 saisons de l’année défilent, la chanteuse changeant de tenue au fil des saisons.

Après Dégénération, certains fans décontenancés par ce premier titre très décalé seront rassurés en découvrant la deuxième plage de l’album.
Une chanson bien plus classique pour le répertoire de Mylène, pop, fraîche et emplie d’une fausse candeur troublante.

Avec Sextonik, c’est potentiellement l’autre titre « sexe » de cet opus. Sextonik transpire le sexe à chaque ligne. Appelle mon numéro est plus suggestif.

Aucune pornographie dans ce titre. Mieux vaut y voir un libertinage de « boudoir ».

Mylène Farmer use et abuse de jeux de mots, propose un néologisme: « j’humeur à zéro » et des doubles sens parfois à connotation sexuelle.

On retiendra: « Appelle mon numéro / Fais-moi l’hallali ». L’hallali est le cri des chasseurs ou la sonnerie qui dans une partie de chasse annoncent que la bête est aux abois.
Dans la chanson, la proie ne serait-elle pas Mylène elle-même, soumise consentante aux assauts de l’autre ?
Consentement que l’on retrouve dans ce texte: « Donne-moi le « la »: à la fusion des corps succède peut-être l’accord des esprits.

Elle joue aussi sur les sonorités avec des allitérations en renforçant le côté langoureux de la chanson, nous rappelant presque que la langue sert à parler mais peut avoir d’autres usages.

Le pillow, au sens propre l’oreiller (« duvet »), semble parfois devenir une partie intime de l’anatomie féminine (« sans pilosité »).
C’est dans tous les cas un lieu rassurant où l’on prendrait plaisir à s’attarder.
Mais aussi, le trait d’union entre l’amour et le sexe, indissociables dans ce texte:
« Qui entre dans l’histoire
Entre dans le noir
Histoire d’y voir
Mon plus beau geste »
Un premier couplet ambigu à souhait.
L’histoire semble être une histoire d’amour.
Quant à la suite, doit-on y voir l’ouverture aux jeux sexuels (mon plus beau geste étant parfois employé pour évoquer la masturbation) ou, plus romantique, penser à poser sa tête auprès de celui qu’on aime.

On peut aussi se demander à qui Mylène réserve cette place si importante:
à l’unique, qu’elle aime (« mon pillow du soir »)
ou à son public (« mon pillow de star »).
Le sait-elle ?
Puis, ajoutant: « Sans pillow je n’ai plus l’envie d’être » qui rappelle combien l’amour des autres l’aide à vivre.

On peut également noter une ambiguité dans le refrain:
« Appelle mon numéro / J’humeur à zéro / Appelle mon numéro / J’ai le sang si chaud » ne semble s’adresser qu’à une personne unique.
« Appelle mon numéro / Viens dans mon sillage / Ni trop sage / Ni collage / Juste ce qu’il me faut » peut toujours être destiné à cette même personne mais on peut aussi considérer que ces mots pourraient être destinés à son public.

On retrouve par ailleurs des paroles pouvant évoquer la fragilité de l’artiste, sa vulnérabilité, sa crainte de la solitude, de l’abandon:
 » Cache derrière un fard, noir / La peur des regards / Qui glissent et blessent « 

Article publié pour la première fois le 19/09/2014

Laisser un commentaire

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer