Voilà un challenge dangereux qui ne séduit pas que les adolescents.

Pendant le “polar vortex”, la vague de froid polaire que subissent actuellement les États-Unis, de nombreux internautes ont partagé un nouveau défi très dangereux: le “boiling water challenge” ou défi de l’eau bouillante.

Le but: jeter de l’eau bouillante dans les airs dans l’espoir qu’elle se cristallise avec le froid glacial.

Un phénomène qui peut se produire en ce moment aux États-Unis puisque les températures tombent jusqu’à -30°C dans certaines villes du nord, le ressenti étant parfois évalué à -50°C avec le vent.

Un résultat réussi est censé ressemblé à cela:

Mais ce n’est pas une expérience à prendre à la légère. Plusieurs risques sont à prendre en compte tels que le vent, sa force et sa direction, la réelle température dehors (il faut qu’elle soit assez basse pour que cela fonctionne, estimer au ressenti qu’il fait très froid ne suffit pas) et aussi avoir mis assez d’eau, mais pas trop, pour que le liquide ne retombe pas trop vite. Enfin, le bon geste du poignet pour que l’eau bouillante ne vous retombe pas dessus.

Autrement dit, tout est réuni pour qu’un accident ait lieu.


sex shop gay 728

Plusieurs cas de brûlures dans les hôpitaux

Selon nos confrères du HuffPost américain, le centre médical universitaire de Loyola, près de Chicago, a expliqué que depuis que le “polar vortex” est arrivé en début de semaine, son unité de grand brûlés a accueilli à quatre reprises des personnes ayant fait le challenge de l’eau bouillante. De même, dans le Regions Hospital de Saint Paul, dans le Minnesota,les urgences ont assuré avoir eu deux cas de ce genre en 24 heures.

Enfin, l’unité des grands brûlés du Cincinnati Shriners a publié sur sa page Twitter le cas d’une petite fille de 12 ans, Josie, qui a relevé le défi et qui s’est brûlé le visage au second degré.

“Josie a décidé d’essayer de lancer de l’eau bouillante dans les airs pour la regarder geler ce matin. Mais quand elle a jeté l’eau, elle est revenue et l’a frappée au visage. Malgré ses brûlures, elle ira bien et était plus que ravie de raconter son histoire sur ce qu’il ne faut pas faire!”

Sur Twitter, plusieurs internautes n’ont pas hésité à partager leur expérience ratée, même si manifestement, elle fut plutôt douloureuse.

Apparemment, il ne fait plus assez froid pour transformer de l’eau bouillante en neige, mais suffisamment froid pour transformer une peau froide en brûlures au premier degré”.

“Le challenge de l’eau bouillante tourne mal au ralenti. Jennifer Miller a déclaré que le vent avait tourné à la dernière seconde, mais que personne n’avait été blessé, à l’exception de crampes provoquées par une crise de fou-rire”.

“Ce challenge de l’eau bouillante a terriblement mal tourné… n’essayez pas cela à la maison, vous pourriez vous retrouver avec des brûlures au premier degré”.

Une expérience dangereuse à ne donc pas reproduire. Quelle que soit les températures extérieures.

La boutique du Club Jimmy 728
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez acucune info gay

et recevez immédiatement un cadeau !

Vous aimerez aussi

Un artiste gay qui a combattu les nazis

Willem Arondeus était un peintre néerlandais ouvertement gay qui a bravement résisté aux nazis lorsque ces derniers occupaient les Pays-Bas.

Mai 68 a changé notre vie mais comment?

Huit semaines de révolte étudiante, de barricades, d’échauffourées entre la population et la police qui vont faire trembler la France !

Des mannequins grande taille défilent au Trocadéro

Mannequins grandes tailles et “femmes de tous les jours” ont participé à la deuxième édition du défilé “body positive”

Tempero, un bistrot aux accents brésiliens

À deux pas de la bibliothèque François Mitterrand, la plus brésilienne des cheffes parisiennes a ouvert une table vraiment formidable.

Une majorité de français favorables à la PMA

Selon un sondage Ipsos, 75% des français.es seraient favorables à l’ouverture de la PMA.