Life style

La ligne de vêtements de François Sagat

Vues

Pendant dix ans, Francois Sagat alterna films d’auteurs de Christophe Honoré et Bruce La Bruce, et vidéos pour adultes, imposant une silhouette de gladiateur urbain méticuleusement forgée.

Formé au studio Berçot, puis dans les ateliers de designers prestigieux comme Thierry Mugler, Nicolas Ghesquière et Jeremy Scott, François Sagat se destinait au métier de créateur de mode quand il fut happé par l’industrie cinématographique.

  Francois-Sagat-0003

Mais il contribua également à réinventer les codes de la masculinité, n’hésitant pas à changer d’identité pour des photographes comme David Armstrong, Pierre et Gilles, Ali Mahdavi et Terry Richardson.

Fort de ces multiples expériences, il a lancé en 2013 sa marque Kick Sagat, ainsi baptisée en hommage humoristique au héros de la série Street Fighter qui porte le même nom que lui.

Instagram et Twitter aidant, la première collection de T.Shirts et accessoires, lancée en 2013 et vendue exclusivement sur internet, s’est arrachée en quelques jours.

Francois-Sagat-0000

La deuxième collection mise en vente en septembre 2014 décline plus que jamais les basiques du sportswear dans des matières innovantes (microfibres, élastane…) et des coloris choisis (rose bonbon, bleu roi, orange, jaune vif…) couvrant toute la gamme d’intensités, du pastel au quasi-fluo.

Le choix de pièces s’est étendu aux débardeurs, slips, caleçons boxer, jockstraps, hauts et bas de jogging, chaussettes, et les bijoux de saison vont du simple bracelet au harnais fétichiste en passant par la boucle d’oreille.

Francois-Sagat-0005

Pour les imprimés, réalisés de façon aléatoire, François Sagat a mixé le monde de la compétition et celui des contes de fées. Nuages, orchidées  et ballons de baskets dialoguent ainsi avec les logos dorés des marcels, de façon dynamique et poétique. A l’image de François Sagat dont la mode séduit les hommes sensibles à l’originalité, ou simplement désireux d’ajouter une touche de fantaisie à leur vestiaire classique.

Avec My gay Trip

Article publié pour la première fois le 11/10/2014

Laisser un commentaire