Vous connaissez le poppers ? Certains l’inhalent durant un rapport car il agit comme un relaxant musculaire et favorise donc les rapports anaux. D’autres l’utilisent en club car il agit en désinhibiteur, procurant une sensation de chaleur tout en exaltant la sensualité.

Même s’il a pu être interdit , consommé du poppers est légal. On conseille de le laisser ouvert dans une pièce pour le laisser agir, mais la plupart des mecs l’inhalent ses vapeurs en snifant au dessus de la fiole.


 

Quels sont les effets recherchés ? Les effets sont immédiats mais durent à très court termes , maximum 2 minutes.

Quels sont les risques ?  Brulures autour du nez si le liquide rentre en contact direct avec la peau, des maux de têtes, vertiges, glaucomes. Il est extrêmement dangereux si consommé avec du Viagra ou d’autre vasodilatateurs .

L’histoire secrète de ce petit flacon

Apparu dans les années 50, les nitrites d’amyle devaient soigner les angines de poitrines. Les patients portaient sur eux ces petites ampoules en verre qu’ils brisaient. Le petit “pop” donna rapidement le nom à ce produit. Dans les années 60, on découvrit un autre moyen, beaucoup plus efficace pour lutter contre les angines de poitrines, la société pharmaceutique qui fabriquait le poppers dû chercher un autre débouché pour cette molécule et finit par le trouver : En pleine guerre du Vietnam, les Etats Unis fournissaient à leurs soldats diverses drogues pour rendre la guerre plus supportable (notamment des amphétamines).

Ainsi, l’US Army intégra le poppers dans le paquetage du soldat, non plus sous forme d’ampoule , mais de fiole. En l’inhalant avant un assaut, par exemple, les soldats se sentaient grisés et avaient un sentiment de puissance.

Beaux-gosses-gay-clubjimmy-280515-0019

Les militaires utilisaient donc à la fois la foi de poppers pour augmenter l’agressivité durant le combat, ou pour planer lorsqu’ils étaient au repos. Quand la guerre s’acheva, les marines revinrent avec leurs habitudes et ils exigèrent du Poppers. Sous la pression, la Food and Drug Administration (l’organisme qui régule les médicaments aux USA) autorisa la vente libre du Poppers. Mais quelques années après, devant de terribles excès ayant causé de terribles brûlures, des accidents cardiaques, des glaucomes, le produit redevint limité aux prescriptions médicales.

C’est peu avant les années 70 qu’un étudiant en médecine eut l »idée de modifier légèrement la molécule, le vitrine d’amyle s’effaçait ainsi au profit du butyl nitrite. Véritable business man, l’homme monta très vite sa compagnie et positionna le Poppers comme aphrodisiaque pou les gays.

 

Les années 70 connurent l’apogée du Poppers, les boîtes de nuit en diffusaient toute la nuit dans leurs systèmes d’aération !

Au début des années 80, les activistes gay s’inquiétèrent de la possible toxicité à long terme du produit. Mais les demandes d’études seront refusées par la Food and Drugs Administration. Officieusement, tant que le produit est consommé exclusivement par les gay, cela ne gêne personne qu’il soit ou non toxique ! Les suspicions de liens entre chute du système immunitaire / Sida et Poppers poussent de nombreux gay à s’en passer.

Jusqu’à aujourd’hui. De nombreuses variantes de la molécule d’origine sont apparues, légales ou non, avec des effets secondaires très marqués pour certains (maux de tête, nausées), alors que la molécule d’origine n’en comportait presque pas. Des doutes persistants quant à l’effet du Poppers sur le système immunitaire subsistent, mais aucune étude n’a jamais été conduite. Consommez le poppers avec modération et si possible utilisez le en laissant la fiole ouverte se diffuser dans la pièce.

Trouver du poppers

Le poppers se trouve dans les sexshop, mais à meilleurs prix sur internet : ici

 

Entrez votre email et recevez 10 € en Bons Cadeaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez acucune info gay

et recevez immédiatement un cadeau !

Vous aimerez aussi

Histoire gay – Mon job d’été

Au moment où cela s’est passé, j’avais dix-huit ans et je pense que j’ai vécu une expérience qui a sans doute conditionné ma manière d’aimer le sexe

Histoire gay : Sur une aire d’autoroute

Histoire gay : Nous sommes tous les deux trentenaires, mariés depuis 7 ans. Moi bisexuel peu assumé mais une libido débordante, elle bisexuelle résignée hétéro, mais une libido inexistante depuis 6 mois.

Histoire gay – Les policiers du bonheur

Voici une histoire de policiers, racontée par Thomas qui a 22 ans, châtain, yeux bleus, plutôt grand et bien bâti. 

Fabricio Lima : le sexy barman qui tarde encore à faire son « coming out familial »

A 33 ans, Fabricio Lima est un homme gay totalement assumé.

Christian Soulier : le visage du poly-amour gay

Perversion, polygamie déguisée ou tout simplement trio amoureux assumé ?