AccueilC'est la vieL’essor du football féminin en France

L’essor du football féminin en France

Alors que l’aventure des pionnières du football féminin à Reims a donné lieu à un film, « Comme des garçons », focus sur l’essor du football féminin en France.

Les prémices du football féminin

Le fait que des femmes, en France, jouent au football et organisent des rencontres, en soi, est ancien puisque cela remonte à la Première Guerre Mondiale. Le premier match a eu lieu il y a cent ans, le 30 septembre 1917.

Un championnat de France de football féminin avait été créé dés 1919, avant de disparaitre dans les années trente.

Après une renaissance dans les années 60, le football féminin est reconnu par la Fédération Française de Football en 1970.

L’année d’après, en 1971, une Coupe du monde féminine, non reconnue par la FIFA, se déroule au Mexique, constituée d’ailleurs presqu’entièrement de joueuses de Reims. Six équipes sont engagées. La France termine cinquième.
Une médiatisation récente

Le championnat de France de football féminin réapparait en 1974.

Depuis 1992, il oppose douze clubs et est très largement dominé par l’Olympique Lyonnais qui a décroché onze titres consécutifs de 2007 à 2017.

L’OL a aussi remporté à quatre reprises la Ligue des champions -créée en 2001 sous l’appellation Coupe féminine de l’UEFA, avant d’être renommée en 2009 Ligue des champions féminine de l’UEFA.

Les performances de l’OL, celles du Paris Saint Germain, le fait que des clubs professionnels masculins se tournent vers le football féminin ont peu à peu attiré l’attention des médias, et donc du grand public et si l’équipe de France féminine n’a, à ce jour, remporté aucun titre, elle occupe actuellement la cinquième place du classement de la FIFA.

A lire aussi
Recette de Dhal de lentilles corail

Une volonté politique

L’essor du football féminin est aussi lié à une une vraie volonté de la Fédération de féminiser le football. En 2011, un « plan de féminisation du football » a été mis en place, à tous les niveaux et avec des objectifs précis, à l’initiative de Noël Le Graët.

A l’époque, en 2011, la Fédération française de football comptait 54 000 licenciées. Aujourd’hui, sur 2,2 millions de licences, 160.000 sont féminines. Très peu de femmes cela dit en vivent et celles pour qui c’est le cas gagnent en moyenne 96% de moins que les hommes -chiffres de l’Observatoire des inégalités-

Les espoirs que représente le Mondial 2019

Ce qui pourrait vraiment donner un coup d’accélérateur au football féminin est l’organisation de la Coupe du monde l’an prochain en France. Ce sera du 7 juin au 7 juillet 2019. 52 matchs seront au programme dans neuf villes de France.

L’ouverture aura lieu à Paris au Parc des Princes, la finale à Lyon.

Emilie Gautreau décrypte un sujet, un concept, un mot qui fait l’actualité. Un zoom explicatif sur un point de l’actualité.

Pas de commentaires

laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.