Suivez-nous sur

C'est la vie

L’essor du football féminin en France

Alors que l’aventure des pionnières du football féminin à Reims a donné lieu à un film, « Comme des garçons », focus sur l’essor du football féminin en France.

France Info

Publiée

le

Alors que l’aventure des pionnières du football féminin à Reims a donné lieu à un film, « Comme des garçons », focus sur l’essor du football féminin en France.

Les prémices du football féminin

Le fait que des femmes, en France, jouent au football et organisent des rencontres, en soi, est ancien puisque cela remonte à la Première Guerre Mondiale. Le premier match a eu lieu il y a cent ans, le 30 septembre 1917.

Un championnat de France de football féminin avait été créé dés 1919, avant de disparaitre dans les années trente.

Après une renaissance dans les années 60, le football féminin est reconnu par la Fédération Française de Football en 1970.

L’année d’après, en 1971, une Coupe du monde féminine, non reconnue par la FIFA, se déroule au Mexique, constituée d’ailleurs presqu’entièrement de joueuses de Reims. Six équipes sont engagées. La France termine cinquième.
Une médiatisation récente

Le championnat de France de football féminin réapparait en 1974.

Depuis 1992, il oppose douze clubs et est très largement dominé par l’Olympique Lyonnais qui a décroché onze titres consécutifs de 2007 à 2017.

A lire aussi
Recette de Pancakes trop faciles

L’OL a aussi remporté à quatre reprises la Ligue des champions -créée en 2001 sous l’appellation Coupe féminine de l’UEFA, avant d’être renommée en 2009 Ligue des champions féminine de l’UEFA.

Les performances de l’OL, celles du Paris Saint Germain, le fait que des clubs professionnels masculins se tournent vers le football féminin ont peu à peu attiré l’attention des médias, et donc du grand public et si l’équipe de France féminine n’a, à ce jour, remporté aucun titre, elle occupe actuellement la cinquième place du classement de la FIFA.

Une volonté politique

L’essor du football féminin est aussi lié à une une vraie volonté de la Fédération de féminiser le football. En 2011, un « plan de féminisation du football » a été mis en place, à tous les niveaux et avec des objectifs précis, à l’initiative de Noël Le Graët.

A l’époque, en 2011, la Fédération française de football comptait 54 000 licenciées. Aujourd’hui, sur 2,2 millions de licences, 160.000 sont féminines. Très peu de femmes cela dit en vivent et celles pour qui c’est le cas gagnent en moyenne 96% de moins que les hommes -chiffres de l’Observatoire des inégalités-

A lire aussi
Des centaines d'astéroïdes menacent la Terre

Les espoirs que représente le Mondial 2019

Ce qui pourrait vraiment donner un coup d’accélérateur au football féminin est l’organisation de la Coupe du monde l’an prochain en France. Ce sera du 7 juin au 7 juillet 2019. 52 matchs seront au programme dans neuf villes de France.

L’ouverture aura lieu à Paris au Parc des Princes, la finale à Lyon.

Emilie Gautreau décrypte un sujet, un concept, un mot qui fait l’actualité. Un zoom explicatif sur un point de l’actualité.

Continuez la lecture
Partenaires
Cliquer pour ajouter un comentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C'est la vie

Le nombre de rapports sexuels idéal pour être heureux ?

Le nombre de rapports sexuels idéal pour être heureux? Tout dépend de celui des autres. Combien de fois par semaine faut-il faire l’amour pour être heureux?

Publiée

le

Le nombre de rapports sexuels idéal pour être heureux? Tout dépend de celui des autres. Combien de fois par semaine faut-il faire l’amour pour être heureux? A priori, la réponse à cette question devrait être subjective, mais cette étude publiée dans la revue Social Indicators Research permet une tentative de définition du nombre de rapport idéal.

« Avoir plus de relations sexuelles augmente le bonheur, mais ce qui rend les gens encore plus heureux c’est de penser que notre fréquence de rapports est supérieure à celle des autres, » explique Tim Wadswort, professeur de sociologie à l’université du Colorado, le principal auteur de l’étude. D’après ses résultats, nous serions généralement plus heureux quand la fréquence de nos rapports sexuels se trouve légèrement au-dessus de la moyenne nationale.

Si l’on se base sur la moyenne nationale en France qui est de 8,9 rapports par mois, selon nos calculs les Français devraient donc faire l’amour environ trois fois par semaine pour être parfaitement heureux. Pour quelles raisons? Explications.

Question de comparaison

couple gay

couple gay

Afin de comprendre comment la vie sexuelle des autres nous influence, Tim Wadsworth s’est intéressé au cas de 15.000 américains dont les habitudes de vie ont été recensées entre 1993 et 2006. Ces sondages nationaux lui ont permis de déterminer dans quelle mesure la fréquence des rapports sexuels influençait le bien être. La première conclusion à laquelle il est parvenu en analysant ces chiffres? Plus les rapports sexuels étaient fréquents, plus le bonheur rapporté était élevé.

A lire aussi
La France veut expérimenter la maison de retraite pour gay

Mais si l’étude s’arrêtait là, on n’aurait rien appris de nouveau. Car ce qu’a également découvert notre chercheur, c’est que plus les autres ont de rapports sexuels, moins on est heureux. Pour être vraiment satisfait de sa vie sexuelle, il faudrait donc avoir un peu plus de rapports sexuels que la moyenne. Bref, nous réagirions un peu comme cet écolier qui, malgré un 15 en maths ne serait pas content parce que la plupart de ses camarades auraient 16.

Pour parvenir à cette conclusion, le sociologue a créé plusieurs groupes à partir des données fournies par ces 15.000 américains, chacun des groupes jouant le rôle d’une sorte de classe sociale, de la même manière qu’on compare les revenus en fonction des catégories socioprofessionnelles.

En introduisant donc cette notion de groupe, le chercheur s’est ainsi rendu compte que le bonheur était pondéré par l’appartenance à tel ou tel groupe. Finalement, le bonheur ne serait donc pas lié uniquement à la fréquence des rapports mais aussi à ceux qu’on imagine ou dont on sait être ceux de son entourage.

A lire aussi
CHRIS : 6 Trucs à Savoir Sur les Requins

Le rôle des médias

Cependant, à l’inverse des signes extérieurs de richesse et des bonnes notes en maths, le sexe est (en général) une affaire privée. Alors comment estimer le nombre de rapports sexuels qu’ont nos voisins ou nos amis?

D’après Tim Wadsworth, ce sont principalement les médias qui nous éclairent sur le sujet. « Les magazines tels que Glamour ou Cosmopolitan publient fréquemment des sondages sur le sexe », rappelle-t-il.

La télévision et le cinéma pourraient aussi jouer un rôle, d’autant que les informations sont relayées par le bouche-à-oreille. « De multiples études démontrent que les gens sont informés du comportement sexuel des autres grâce aux discussions qu’ils ont avec leurs amis », indique Tim Wadsworth, avant d’ajouter : « Ainsi, si un individu a 2 ou 3 rapports sexuels par mois mais pense que ses amis en ont 4 par mois, sa probabilité de se sentir heureux chute de 14%. »

« L’humain est une créature sociale; toute conscience de soi, toute identité, est dépendante du regard des autres », conclut Tim Wadsworth. Voilà pourquoi avec une moyenne de 8,9 rapports sexuels par mois en France, trois rapports sexuels par semaine pourraient faire définitivement oublier le légendaire pessimisme des Français.

[poll id= »16″]

En attendant, voici quelques bonnes raison de se hisser au-dessus de la moyenne:

Originally posted 2014-02-11 17:23:29.

Continuez la lecture

C'est la vie

Recette de la garbure, un plat typique gersois

Découvrez en images la recette traditionnelle de la garbure.

Publiée

le

Découvrez en images la recette traditionnelle de la garbure.

 

Plus de vidéos cuisine

A lire aussi
Utiliser un couteau filet de sole
Continuez la lecture

C'est la vie

Sexy Chef – Biscuit chaud au chocolat

Voici un dessert gourmand et sans matières grasses : Un Biscuit Chaud au Chocolat !

Publiée

le

Voici un dessert gourmand et sans matières grasses : Un Biscuit Chaud au Chocolat !

Une recette simple, rapide et facile à faire à la maison sans culpabiliser.

Ça vous tente ?
Alors, à vos fourneaux et bon appétit !

Ingrédients

• 270 g de chocolat noir
• 250 g de beurre
• 9 œufs
• 360 g de sucre
• 150 g de farine tamisée

Étapes

Casser le chocolat en petits carrés et mettre au bain-marie avec le beurre.

Battre les jaunes et le sucre au batteur jusqu’à obtention d’un appareil bien homogène.

Mélanger les deux premières préparations

Ajouter délicatement la farine tamisée

Répartir dans de petits ramequins à l’aide de 2 c-à-s

Passer au four. 6 min à 180° (Thermostat 7)

Valentin Néraudeau n’est pas désagréable à regarder. Avec lui à l’écran, on se lèche les babines pour ses recettes des plus délicieuses et pour son physique des plus agréables.

FT 600-15

Plus de Valentin Néraudeau

Découvrez également notre site pour découvrir nos vidéos hot : Club Jimmy Gay X

A lire aussi
Utiliser un couteau filet de sole
Continuez la lecture

Les plus lus !