CultureLes Parisiens

Les Parisiens : Virginia et Aurélien

Vues

Fiers de leur capitale, les Parisiens prennent la parole pour exprimer ce qui fait de Paris une Ville Lumière illuminant les rêves de chacun. Car oui, la vie est belle à Paris !

Paris est bien plus qu’une ville : c’est un véritable symbole. De liberté. D’amour. Et que serait Paris sans ses Parisiens ? Ces hommes et femmes riches de traditions, de religions et de cultures différentes mais unis dans le respect des autres.

virginia-1

Virginia, 33 ans, rencontrée devant le Bataclan

« J’ai voulu venir à Paris…
Tu es devenue ma fantaisie, j’ai fait mes valises et déménagé ici.

Je me suis laissée engloutir par ce rêve gigantesque…
En réponse, tu m’as prise dans tes bras.

Aveuglée, je n’ai jamais connu la solitude…
En récompense, j’ai eu une bande d’amis-héros magnifiques.

Toujours infantilisée, je t’ai suivie comme on suit un oracle, avec détermination et confiance. Je me suis retrouvée dans une drôle d’aventure, j’ai appris un milliard de choses, oublié une centaine d’autres et ça aurait été impossible sans toi.

Je te parle souvent Paris, tu as l’identité d’une grande dame qui donne et qui enlève avec grâce, et je t’en suis très reconnaissante car, parfois en m’enlevant des choses, tu m’en as toujours données, toujours dans une position de sœur ainée, et j’ai compris…

Qu’ici c’est chez moi, que c’est la magie, que c’est Paris, et que Paris…
Je t’aime beaucoup Paris. »

virginia-2

aurelien-1

Aurélien, 24 ans, rencontré près des Invalides

« J’ai choisi de vivre dans le 14ème en raison de la densité de population moins forte que dans d’autres arrondissements, notamment de la rive droite de Paris.

Je m’y suis immédiatement plu.

Mon appartement donne sur une petite rue piétonne bordée de maisons, ce qui me donne l’impression de vivre dans un petit village. Pas de bruit de voitures, ni de sirènes de pompiers ou de police.

J’aime beaucoup fréquenter les petits commerces alentours : me rendre chez mon caviste et mon fromager que j’ai appris à connaître. Je vis à proximité du Parc Montsouris, immense espace vert et réservoir d’oxygène très propice aux promenades le week-end.

Enfin, j’apprécie déambuler dans les petites rues près de chez moi pour me libérer l’esprit, car mon arrondissement regorge de ruelles cachées qui contribuent à véhiculer une atmosphère provinciale. »

aurelien-2

Ce reportage vous est présenté par Mathilde Rochefort, Erwan Roudaut, Alexandre Dobrowolski et Maxime Horbez.

Retrouvez tous les témoignages des parisiens en cliquant ici

Logo_SooCurious

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune info gay et recevez un cadeau !

Votre email restera confidentiel