CultureLes Parisiens

Les Parisiens : Charlotte et May

Vues

Fiers de leur capitale, les Parisiens prennent la parole pour exprimer ce qui fait de Paris une Ville Lumière illuminant les rêves de chacun. Car oui, la vie est belle à Paris !

Paris est bien plus qu’une ville : c’est un véritable symbole. De liberté. D’amour. Et que serait Paris sans ses Parisiens ? Ces hommes et femmes riches de traditions, de religions et de cultures différentes mais unis dans le respect des autres.

charlotte-1

Charlotte, 28 ans, rencontrée sur les quais du canal de l’Ourcq

« Paris, ville de l’amour, étendard de la culture et de la liberté…

En fait à mes yeux, se réveiller à Paris chaque jour, c’est un peu comme un matin de Noël. J’y habite depuis maintenant deux ans, et je n’ai pas encore vu le 100ème de ce que cette ville a à m’offrir, et je ne suis pas sûre d’y arriver un jour, même si je venais à y passer 30 ans de ma vie, et c’est aussi ça, la magie de Paris.

La question que j’entends le plus fréquemment ici c’est « Est -ce que tu connais tel endroit ? », et au risque de passer pour la Parisienne à côté de ses pompes, ma réponse reste bien souvent la même : « Non, mais j’adorerais découvrir ». (Mais en vrai, moi, je suis ravie !)

Si je devais faire une « to-do list » rapide, j’irais dans les Catacombes, au Manoir de Paris, à la galerie Sakura, au Baranaan, au Musée d’Art Ludique, au Jardin Alpin, à la Maison Deyrolles, à celle de Nicolas Flamel aussi, à la Fondation Cartier, au Grand Rex, Chez Papillon, au Badaboum, à la Cigale, au Pont des Arts, à Notre Dame, aux Tuileries, au Quai Branly, au Sacré-Coeur, dans le Marais, aux Abbesses, rue Mouffetard… Et tellement plus encore.

En fait Paris, au fond, c’est un peu comme dans le sac de Mary Poppins, tu ne sais jamais ce que tu vas y trouver, mais tu sais que ce sera forcément cool et improbable.

Chaque jour Paris me donne mille raisons de sourire, de rire, de m’émerveiller, de pleurer aussi, de la vanter, de la soutenir, de l’aider à se relever si elle trébuche…

Je suis fière d’être Parisienne. »

charlotte-2

may-1

May, 19 ans, rencontrée au Cent Quatre

« J’ai quitté Francfort-Sur-Le-Main, en Allemagne, lorsque j’avais 9 ans et je suis arrivée à Paris il y a 10 ans. Une chose est sûre, c’est que je n’avais aucune idée de la façon dont j’allais bien pouvoir « apprivoiser » cet amas de fraîcheur (symbolique, vu la pollution) qu’est Paris. Et puis, je grandis, je construis des souvenirs mais aussi des habitudes dans cette beauté qu’est Paris.

À Paris, selon le quartier, je suis une personne différente. J’imagine être cette fille raffinée quand je lis, vêtue d’un trench, La Délicatesse au jardin du Luxembourg. Je suis cette fille un peu « in » quand je me balade dans le Marais, à la recherche de LA pièce vintage dans les friperies. Je suis cette artiste qu’on dit « un peu perchée » quand je vais danser à Bastille ou au 104, près du métro Stalingrad. Je suis la hipster très agaçante mais – avouons-le – ultra attendrissante quand je parle, un mojito pas bon à 15 euros dans les mains, des enjeux du web, pendant un afterwork dans le 11e.

Je suis dans ma bulle, quand, les yeux fermés, je ressens les basses, en boîte techno ; quand, une baguette à la main, je fais un détour par Montmartre pour rentrer chez moi ; quand, de ma fenêtre, je photographie la lune jaune qui donne sur les toits de Paris (et là je pense à Ratatouille). Je me sens vivante quand, le dimanche, je brunche à La Rotonde ou au Sésame avec ma famille, avec mes amis.

Je me sens libre quand j’habite à Paris.

Libre de m’exprimer, à travers la parole ou le mouvement, libre d’aimer et de désirer, libre d’être cette Parisienne insupportable, libre d’être, tout simplement. »

may-2

Ce reportage vous est présenté par Mathilde Rochefort, Erwan Roudaut, Alexandre Dobrowolski et Maxime Horbez.

Retrouvez tous les témoignages des parisiens en cliquant ici

Logo_SooCurious

Laisser un commentaire