Suivez-nous sur

C'est la vie

Les lieux de vacances à éviter pour les gays

On a beau prôner l’ouverture et la tolérance, beaucoup de pays dans le monde restent très fermés à la communauté LGBT. […]

Publiée

le

On a beau prôner l’ouverture et la tolérance, beaucoup de pays dans le monde restent très fermés à la communauté LGBT.

ll n’y a rien de plus excitant que de réserver son billet pour partir en voyage, dans ce qui s’annonce comme un séjour idyllique. Pourtant, cette carte publiée par Travel Insurance Direct nous rappelle que pour les personnes LGBT, le monde n’est pas toujours un endroit enchanteur.

La carte, qui à première vue ressemble à n’importe quelle autre carte du monde, représente les pays les plus hostiles et les plus tolérants envers les personnes LGBT. Avec l’introduction constante de nouvelles lois, comme en Indonésie avec un texte criminalisant l’homosexualité, les voyageurs LGBT sont invités à la consulter avant tout projet de départ.

Il y a actuellement 72 pays dans le monde pénalisant les relations homosexuelles, dont 45 où les relations sexuelles entre femmes sont illégales. Dans 8 pays, la peine de mort est une punition potentielle – Afghanistan, Arabie saoudite, Iran, Mauritanie, Nigeria, Soudan, Somalie, et Yémen –, tandis que dans d’autres régions, l’homosexualité est passible d’emprisonnement ou de châtiments physiques comme la flagellation.

A lire aussi
Les beaux Gosses (04/11/2014)

Les territoires marqués en rouge sur la carte sont les endroits en Afrique, au Moyen-Orient ou en Asie qui criminalisent l’homosexualité.

Les pays en orange, qui incluent des destinations de voyage telles que le Viêtnam, Madagascar et le Venezuela n’ont aucune loi contre l’homosexualité, mais sont considérées comme hostiles envers les personnes LGBT.

Les parties jaunes de la carte comprennent des territoires comme les Caraïbes, la Chine et la Turquie, où l’homosexualité est légale, mais pas protégée par la loi.

Les pays en vert acceptent les actes homosexuels, et offrent certaines protections juridiques. Les pays en bleu, tels que l’Italie, la Pologne, la Grèce, la République Tchèque et le Chili ont légalisé l’homosexualité et disposent d’une gamme de protections juridiques.

A lire aussi
L’été, une des causes de la grosse fatigue de la rentrée ?

Les zones violettes de la carte, dont la France, le Royaume-Uni, la Finlande et les États-Unis, garantissent aux personnes LGBT des protections légales plus étendues.

Bien entendu, cette carte ne reflète pas l’exacte réalité, car par exemple, en Russie – colorée en jaune -, la « promotion des relations sexuelles non-traditionnelles » est illégale, tout comme la campagne pour les droits LGBT.

Et avec Donald Trump comme président, il pourrait être considéré comme dangereux pour une personne transgenre de voyager aux États-Unis – d’autant plus que son administration continue de discriminer la communauté en décidant de limiter l’accès à l’armée pour les personnes transgenres.

Donc, si vous êtes LGBT, ou si vous voyagez avec une personne LGBT, assurez-vous de vérifier différentes sources avant de réserver pour vos vacances !

Vidéos gay

Continuez la lecture
Partenaires
Cliquer pour ajouter un comentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C'est la vie

Le nombre de rapports sexuels idéal pour être heureux ?

Le nombre de rapports sexuels idéal pour être heureux? Tout dépend de celui des autres. Combien de fois par semaine faut-il faire l’amour pour être heureux?

Publiée

le

Le nombre de rapports sexuels idéal pour être heureux? Tout dépend de celui des autres. Combien de fois par semaine faut-il faire l’amour pour être heureux? A priori, la réponse à cette question devrait être subjective, mais cette étude publiée dans la revue Social Indicators Research permet une tentative de définition du nombre de rapport idéal.

« Avoir plus de relations sexuelles augmente le bonheur, mais ce qui rend les gens encore plus heureux c’est de penser que notre fréquence de rapports est supérieure à celle des autres, » explique Tim Wadswort, professeur de sociologie à l’université du Colorado, le principal auteur de l’étude. D’après ses résultats, nous serions généralement plus heureux quand la fréquence de nos rapports sexuels se trouve légèrement au-dessus de la moyenne nationale.

Si l’on se base sur la moyenne nationale en France qui est de 8,9 rapports par mois, selon nos calculs les Français devraient donc faire l’amour environ trois fois par semaine pour être parfaitement heureux. Pour quelles raisons? Explications.

Question de comparaison

couple gay

couple gay

Afin de comprendre comment la vie sexuelle des autres nous influence, Tim Wadsworth s’est intéressé au cas de 15.000 américains dont les habitudes de vie ont été recensées entre 1993 et 2006. Ces sondages nationaux lui ont permis de déterminer dans quelle mesure la fréquence des rapports sexuels influençait le bien être. La première conclusion à laquelle il est parvenu en analysant ces chiffres? Plus les rapports sexuels étaient fréquents, plus le bonheur rapporté était élevé.

A lire aussi
Ca peut attendre demain : procrastination

Mais si l’étude s’arrêtait là, on n’aurait rien appris de nouveau. Car ce qu’a également découvert notre chercheur, c’est que plus les autres ont de rapports sexuels, moins on est heureux. Pour être vraiment satisfait de sa vie sexuelle, il faudrait donc avoir un peu plus de rapports sexuels que la moyenne. Bref, nous réagirions un peu comme cet écolier qui, malgré un 15 en maths ne serait pas content parce que la plupart de ses camarades auraient 16.

Pour parvenir à cette conclusion, le sociologue a créé plusieurs groupes à partir des données fournies par ces 15.000 américains, chacun des groupes jouant le rôle d’une sorte de classe sociale, de la même manière qu’on compare les revenus en fonction des catégories socioprofessionnelles.

En introduisant donc cette notion de groupe, le chercheur s’est ainsi rendu compte que le bonheur était pondéré par l’appartenance à tel ou tel groupe. Finalement, le bonheur ne serait donc pas lié uniquement à la fréquence des rapports mais aussi à ceux qu’on imagine ou dont on sait être ceux de son entourage.

A lire aussi
L’été, une des causes de la grosse fatigue de la rentrée ?

Le rôle des médias

Cependant, à l’inverse des signes extérieurs de richesse et des bonnes notes en maths, le sexe est (en général) une affaire privée. Alors comment estimer le nombre de rapports sexuels qu’ont nos voisins ou nos amis?

D’après Tim Wadsworth, ce sont principalement les médias qui nous éclairent sur le sujet. « Les magazines tels que Glamour ou Cosmopolitan publient fréquemment des sondages sur le sexe », rappelle-t-il.

La télévision et le cinéma pourraient aussi jouer un rôle, d’autant que les informations sont relayées par le bouche-à-oreille. « De multiples études démontrent que les gens sont informés du comportement sexuel des autres grâce aux discussions qu’ils ont avec leurs amis », indique Tim Wadsworth, avant d’ajouter : « Ainsi, si un individu a 2 ou 3 rapports sexuels par mois mais pense que ses amis en ont 4 par mois, sa probabilité de se sentir heureux chute de 14%. »

« L’humain est une créature sociale; toute conscience de soi, toute identité, est dépendante du regard des autres », conclut Tim Wadsworth. Voilà pourquoi avec une moyenne de 8,9 rapports sexuels par mois en France, trois rapports sexuels par semaine pourraient faire définitivement oublier le légendaire pessimisme des Français.

[poll id= »16″]

En attendant, voici quelques bonnes raison de se hisser au-dessus de la moyenne:

Originally posted 2014-02-11 17:23:29.

Continuez la lecture

C'est la vie

Recette de la garbure, un plat typique gersois

Découvrez en images la recette traditionnelle de la garbure.

Publiée

le

Découvrez en images la recette traditionnelle de la garbure.

 

Plus de vidéos cuisine

A lire aussi
Sexy Chef - 2 recettes de verrines de pommes
Continuez la lecture

C'est la vie

Sexy Chef – Biscuit chaud au chocolat

Voici un dessert gourmand et sans matières grasses : Un Biscuit Chaud au Chocolat !

Publiée

le

Voici un dessert gourmand et sans matières grasses : Un Biscuit Chaud au Chocolat !

Une recette simple, rapide et facile à faire à la maison sans culpabiliser.

Ça vous tente ?
Alors, à vos fourneaux et bon appétit !

Ingrédients

• 270 g de chocolat noir
• 250 g de beurre
• 9 œufs
• 360 g de sucre
• 150 g de farine tamisée

Étapes

Casser le chocolat en petits carrés et mettre au bain-marie avec le beurre.

Battre les jaunes et le sucre au batteur jusqu’à obtention d’un appareil bien homogène.

Mélanger les deux premières préparations

Ajouter délicatement la farine tamisée

Répartir dans de petits ramequins à l’aide de 2 c-à-s

Passer au four. 6 min à 180° (Thermostat 7)

Valentin Néraudeau n’est pas désagréable à regarder. Avec lui à l’écran, on se lèche les babines pour ses recettes des plus délicieuses et pour son physique des plus agréables.

FT 600-2

Plus de Valentin Néraudeau

Découvrez également notre site pour découvrir nos vidéos hot : Club Jimmy Gay X

A lire aussi
Les beaux Gosses (04/11/2014)
Continuez la lecture

Les plus lus !