AccueilC'est la vieLes lieux de vacances à éviter pour les gays

Les lieux de vacances à éviter pour les gays

On a beau prôner l’ouverture et la tolérance, beaucoup de pays dans le monde restent très fermés à la communauté LGBT.

ll n’y a rien de plus excitant que de réserver son billet pour partir en voyage, dans ce qui s’annonce comme un séjour idyllique. Pourtant, cette carte publiée par Travel Insurance Direct nous rappelle que pour les personnes LGBT, le monde n’est pas toujours un endroit enchanteur.

La carte, qui à première vue ressemble à n’importe quelle autre carte du monde, représente les pays les plus hostiles et les plus tolérants envers les personnes LGBT. Avec l’introduction constante de nouvelles lois, comme en Indonésie avec un texte criminalisant l’homosexualité, les voyageurs LGBT sont invités à la consulter avant tout projet de départ.

Il y a actuellement 72 pays dans le monde pénalisant les relations homosexuelles, dont 45 où les relations sexuelles entre femmes sont illégales. Dans 8 pays, la peine de mort est une punition potentielle – Afghanistan, Arabie saoudite, Iran, Mauritanie, Nigeria, Soudan, Somalie, et Yémen –, tandis que dans d’autres régions, l’homosexualité est passible d’emprisonnement ou de châtiments physiques comme la flagellation.

Les territoires marqués en rouge sur la carte sont les endroits en Afrique, au Moyen-Orient ou en Asie qui criminalisent l’homosexualité.

Les pays en orange, qui incluent des destinations de voyage telles que le Viêtnam, Madagascar et le Venezuela n’ont aucune loi contre l’homosexualité, mais sont considérées comme hostiles envers les personnes LGBT.

A lire aussi
L’Arctique : bientôt une mer sans glace?

Les parties jaunes de la carte comprennent des territoires comme les Caraïbes, la Chine et la Turquie, où l’homosexualité est légale, mais pas protégée par la loi.

Les pays en vert acceptent les actes homosexuels, et offrent certaines protections juridiques. Les pays en bleu, tels que l’Italie, la Pologne, la Grèce, la République Tchèque et le Chili ont légalisé l’homosexualité et disposent d’une gamme de protections juridiques.

Les zones violettes de la carte, dont la France, le Royaume-Uni, la Finlande et les États-Unis, garantissent aux personnes LGBT des protections légales plus étendues.

Bien entendu, cette carte ne reflète pas l’exacte réalité, car par exemple, en Russie – colorée en jaune -, la « promotion des relations sexuelles non-traditionnelles » est illégale, tout comme la campagne pour les droits LGBT.

Et avec Donald Trump comme président, il pourrait être considéré comme dangereux pour une personne transgenre de voyager aux États-Unis – d’autant plus que son administration continue de discriminer la communauté en décidant de limiter l’accès à l’armée pour les personnes transgenres.

Donc, si vous êtes LGBT, ou si vous voyagez avec une personne LGBT, assurez-vous de vérifier différentes sources avant de réserver pour vos vacances !

Vidéos gay

Pas de commentaires

laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.