CultureGay

Les Dieux du Stade sont de retour

Les dieux du stade 2014
Vue

Une fois de plus, il est l’attraction. Celui sur lequel tout le monde lorgnera ou jettera au moins un coup d’oeil à la librairie: le Calendrier des Dieux du Stade 2014 est disponible.

Et comme d’habitude, les sportifs, et en particulier les rugbymen du Stade Français, y apparaissent très peu vêtus, pour le plus grand plaisir des Français.

C’est l’un des calendriers les plus attendus de l’année (avec celui de Clara Morgane) : les Dieux du Stade. Cette année, les rugbymen ont invité Olivier Giroud, Yohan Cabaye et Rio Mavuba, footballeur, Nikola Karabatic, handballeur, Alexis Vastine, boxeur.

Ils sont beaux, athlétiques, bâtis comme des statues grecques, le corps huilé ou plein de cambouis… Eux ce sont les modèles de la nouvelle mouture du fameux calendrier des Dieux du Stade. Une « institution », l’équivalent du calendrier de Clara Morgane version hommes.

Les dieux du stade 2014
Les dieux du stade 2014

Pour cette édition 2014, les communicants du Stade Français ont débauché Rio Mavuba, Olivier Giroud, Alexis Vastine et Nikola Karabatic en les invitant, eux aussi, à poser nu dans les pages du fameux almanach. Et si vous vous demandiez comment se passent les séances photos, regardez la vidéo en haut de l’article. On y voit entre deux gros plans « coquins » combien ces messieurs ont eu l’air de s’amuser.

Pas de polémique avec le calendrier 2014 qui renoue avec l’esprit original. Avec «les fondamentaux». «Les Dieux retournent au stade et le stade retrouve ses Dieux», résume Fred Goudon, déjà derrière l’objectif pour l’édition 2006. La nouvelle, et magnifique, enceinte du Stade Français sert en effet de décor. Épuré. Futuriste. «On dirait une cathédrale, il y a un côté un peu mystique», confie le photographe au Figaro. Pour des Dieux du stade, quoi de plus normal…

Deux heures maximum pour réaliser une image

Les clichés «ont un côté très masculin, viril. Frontal même, poursuit Fred Goudon. Le sportif a un regard direct vers l’appareil photo. C’est un calendrier, chaque photo s’affichera quinze jours sur un mur. Je souhaitais donc une connexion entre le modèle et le spectateur de l’image. Qu’il s’adresse à lui.» Parmi les 40 photos, alternant en trois tons (Sépia Or, Bleu, Noir et Blanc), beaucoup de rugbymen du Stade Français -dont la jeune garde au physique avantageux: Jules Plisson, Hugo Bonneval, Alexandre Flanquart (qui a les honneurs de la couverture)- et quelques invités de marque (les footballeurs Olivier Giroud, Yohan Cabaye et Rio Mavuba, le handballeur Nikola Karabatic, le boxeur Alexis Vastine).

Avec des sportifs habitués à utiliser leur corps, on pourrait penser que les séances de pose furent une formalité. Pas du tout. «Il y a de la pudeur, révèle le photographe. Il faut savoir qu’une grosse équipe est présente, y compris des cameramen qui filment le making-of qui sortira en DVD. Il n’y a donc rien d’intimiste.» C’est donc à lui de faire oublier ce fourmillant et intimidant environnement. «Vu leur agenda chargé, j’ai maximum deux heures pour réaliser une image. Dans ce laps de temps très court, il faut les mettre à l’aise afin qu’ils posent le plus naturellement possible.» Le résultat? Il le réjouit. «S’il y a toujours de la séduction, on retrouve sur les photos ce côté naturel, presque sérieux», apprécie celui qui est également le directeur artistique du calendrier.

Une aubaine pour lui vu son succès populaire et son retentissement médiatique. «Après le précédent, en 2006, on m’a présenté pendant quatre ans comme ‘Fred Goudon, le photographe des Dieux du Stade’. C’est reparti pour quatre ans. Mais ça me va très bien. C’est une exceptionnelle visibilité pour un photographe comme moi, spécialisé dans la beauté masculine et les livres de nus artistiques. Je suis enchanté.» Comme le seront probablement les futurs acquéreurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Editions Robert Laffont. En vente (28 euros) en librairies et sur stade.fr.

Article publié pour la première fois le 08/03/2014

Laisser un commentaire

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer