0

L’éveil du désir homoérotique n’a pas besoin de nudité. Un homme recouvert de la tête aux pieds peut être extrêmement désirable.

Tel est l’effet produit par Alberto Jiménez, le chanteur du groupe ibérique Miss Caffeina dont le dernier clip en date, « Detroit », nous le montre en astronaute.

Le peu qu’on voit de lui, ses yeux, ses lèvres, son nez, sa fragilité, et ce qu’on entend, une langue espagnole mélodieuse et poétique sur une pop aux accents rock frôlant le sublime, tout cela donne envie de le protéger, de le dévêtir et de l’avoir tout contre soi, peau contre peau…

Réalisateur : Alberto Van Stokkum

Bel Ami articles 4

Bienvenidos al futuro
Que mandamos al infierno
La noche eterna envuelve la ciudad

Contente, explota
¿Ves las estrellas alrededor?
Rojas, azules y blancas
Otra esperanza ciega y fugaz
Que se pierde
Con la luz de cada amanecer
Con la voz que guía al mundo

Hay un dolor animal
Que no se puede ver ni tocar
Y acercarse es peligroso
En una ciudad de cristal
Que no se puede ver ni tocar
Y soñar es peligroso

Las ventanas nos vigilan
Con ojos llenos de silencio
Todo es libre excepto tú y yo

Ahora que las calles son venas abiertas
Pura sinergia sintética
Otra mentira quieta y letal
Que te envuelve
Con la luz de cada amanecer
Con la voz que guía al mundo

Hay un dolor animal
Que no se puede ver ni tocar
Y acercarse es peligroso
En una ciudad de cristal
Que no se puede ver ni tocar
Y soñar es peligroso

En una ciudad, en una ciudad de cristal…

Paroles & Musique : Miss Caffeina

Découvrez également notre site pour découvrir nos vidéos hot : Club Jimmy Gay X

French thinks 728-1

Des expressions que le monde nous envie

Article précédent

Beau gosse – Devan Cassel

Article Suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus dans Musique