GayHistoires Gay

Histoire gay – Un été avec mon cousin

Vues

Salut tout le monde ! Je m’appelle Jules, j’ai 24 ans, plutôt grand, svelte, assez musclé, mais rien d’excessif. Je vais vous raconter ce comment j’ai dépucelé mon cousin.

Comme l’été précédant, j’avais prévu de travailler en tant que surveillant de baignade dans la grande piscine de ma ville. Quelques mois auparavant, mon cousin, Léo, qui venait juste d’avoir 18 ans, était venu me demander un peu d’aide pour trouver un job saisonnier. Gentiment je lui avais expliqué toute la procédure pour devenir surveillant baignade. Quelques semaines plus tard il était venu m’apprendre qu’il avait été embauché dans la même piscine que moi. Visiblement cela avait l’air de lui faire super plaisir. Il en avait également profiter pour me demander si ca me dérangeait que je l’héberge dans ma chambre, pour lui éviter de faire les allers-retours, ma tante et mon oncle habitant à 50km de chez nous. Après avoir hésité un petit peu, j’avais bien évidemment accepté, de même que mes parents.

Léo avait donc débarqué au cours du mois de juin avec ses sacs.

– Jules ! T’es sur que ca ne te dérange pas que je m’incruste dans ta chambre, sinon tu me dis je vais demandé à Thibault. Me dit-il.
– Soit pas bête, Thib’ a une copine en ce moment, je te déconseille de dormir avec eux. Dis-je en rigolant.
– Pas faux. Me répondit-il en rigolant à son tour.
– Bon du coup je t’ai fais de la place dans mes placards pour que tu puisses ranger tes affaires, et on t’a installé un matelas en plus.
– Ah c’est cool, merci !

L’installation de mon cousin s’était bien passée. Il avait rangé ses affaires, puis on avait été joué un peu à la console avant d’aller se coucher. Pour la première fois je m’étais surpris à mater mon cousin lorsqu’il retira son t-shirt pour aller dormir. Il n’avait plus du tout le corps d’un enfant. Ses pectoraux et ses abdominaux étaient supers bien dessinés, que sa peau mate mettait en valeur.
Je m’étais endormi en essayant de penser à autre chose.

Le début du taff s’était bien passé, mon cousin s’était rapidement intégré. Et notre patron avait été sympa puisqu’il avait fait en sorte que mon cousin et moi ayons le plus souvent les mêmes horaires pour nous faciliter le transport.


Men.com 2

Je passais donc beaucoup de temps avec Léo, j’apprenais à redécouvrir mon cousin. Et je dois bien reconnaître que je commençais à craquer un peu pour lui. En plus d’être beau-gosse, il était vraiment gentil, adorable.

Cela devait faire trois semaines que Léo vivait avec nous. Un soir, alors que nous venions juste de nous coucher. Léo me posa une question :
– Dis Jules, je peux te demander quelque chose de gênant ?
– Euh, bah oui, vas-y !
– Ça t’excite pas toi tous ces gens à la piscine en maillot de bain ?
– Ah ah ! Parfois oui … Enfin souvent même, mais j’essaye de pas trop y penser. Pourquoi cette question ?
– Bah parce que ca me donne envie. Me lança t’il en rigolant.
– D’ailleurs Léo, je ne t’ai jamais demandé, tu n’as pas de copine ?
– Euh … non. En fait je n’en ai jamais eu.

Il avait l’air un peu triste quand il me dit cela.

– Mais pourtant t’es hyper mignon, tu vas bien trouvé quelqu’un !!! Donc tu n’as jamais couché ?
Je vis mon cousin s’asseoir dans son lit.
– Franchement ? Non, je suis toujours puceau. En fait … je crois que je suis plus attiré par les mecs. Enfin, j’en suis même sur.
– Aaah ! Cool ! Ne sois pas gêné !
– Commença « cool » ?
– Léo ! Je suis comme toi, gay. Dis-je en rigolant.
– Sérieux ?

Je vis que mon cousin devenait très intéressé d’un coup.

– Bah oui.
– Du coup, je peux te poser une question Jules ? Est-ce que c’est vraiment si bon que ça le sexe avec un mec ?
– Bien sur andouille ! T’as jamais regardé un porno gay ?
– Bah si, ça me donne envie justement. Tu veux pas qu’on s’en matte un là ?
– Ouais, si tu veux. Lui répondis-je.

 

Vidéo gay

 

Mon cousin alla chercher son ordi sur mon bureau et vient s’allonger à coté de moi. Il lança la vidéo. Très rapidement je commençais à être serré dans mon caleçon. Lui aussi de ce que je pu voir. Très rapidement, Léo me jeta un regard plein de malice dans les yeux. Sans rien dire, il poussa son ordi, se mis entre mes jambes, me retira mon caleçon et pris mes 17 cm en bouche. Je n’avais pas eu la force de refuser. Il me suça délicatement le gland, laissant courir sa langue sous mon prépuce. Puis il prit ma bite de plus en plus profondément dans sa bouche. Accélérant de plus en plus la cadence de ses va-et-vient.
– Arrête Léo, sinon je vais jouir trop vite ! Lui dis-je.

Il s’arrêta, puis se rapprocha de mon visage, tout en faisant parcourir ses mains le long de mon torse. Pour finir par m’embrasser, me rouler une pelle. De même, je lui rendis son baiser, et commençais à découvrir son corps de mes mains. Il était vraiment super musclé.

Je le repoussais pour qu’il s’allonge, et à mon tour, je lui retirais son caleçon, découvrant sa superbe queue bien droite d’au moins 18 cm et assez large. Sans me faire supplier je commençais à le sucer, ce qu’il le fit gémir de plaisir. Je le suçais comme ça quelques minutes avant de le faire changer de position. J’étais allonger, et lui au dessus de moi en 69. Il me suçait pendant que je m’occupais de sa bite de mon coté. Au bout d’un moment je tentais de lui titiller un peu son trou de mes doigts. Je parvins à lui entrer un doigt dans le cul. Il du adoré, puisque immédiatement après il me lâcha tout son foutre dans la bouche, que j’avais bien sur avalé.

– Oh désolé Jules !!! Je ne l’ai pas senti venir, c’est la première fois que je jouis autant en plus, mais c’est ton doigt, c’était tellement bon, ça ma …
Je le faisais taire en lui mettant un doigt sur la bouche.
– Chute ! T’inquiètes Léo, j’ai adoré aussi. Puis je l’embrassais.
– Mais attends, t’as pas joui toi, tu veux que je te branle ? Me demanda t’il.
– Si tu veux, je ne suis pas contre, au contraire.

Léo fit parcourir ses mains le long de ma queue et de mes couilles. Il me branlait énergiquement, il ne me fallut que quelques minutes pour lâcher mon jus sur mon torse.
– Ah merci Léo, c’était agréable.

Je m’essuya le torse puis finalement je m’endormis nu, Léo dans mes bras, lui aussi en tenu d’Adam.

Envie de rencontrer un mec ? Cliquez ici

Le lendemain se passa comme les autres journées. Pendant l’une de mes pauses, j’étais allé prendre un café dans une salle du poste de sécurité qui était toujours abandonné, mais qui, grâce à une vitre sans teint, permettait de garder un œil sur la piscine sans être observé.
Mon cousin savait que j’aimais me cacher ici, il m’avait donc rejoint.
– Ca va toi ? M’avait-il demandé.
– Toujours et toi ? Lui répondis-je
– Moi ca va parfaitement.

Pendant qu’il disait cela, il se déshabilla tout en se rapprochant de moi. Une fois nuit, il vint se placer entre mes jambes, baissa mon short et mon caleçon, et pris ma bite encore au repos dans la bouche. Bien au chaud en lui, il ne me fallut que quelques secondes pour bander complétement. Léo me suça délicatement, il ne voulait pas me faire juter trop vite, ça se voyait.

Au bout de quelques minutes il me demanda de m’asseoir sur le fauteuil. J’obéis.
Alors que je pensais qu’il allait venir se placer entre mes jambes, je fus surpris de le voir me chevaucher. Il plaça son cul bombé au dessus de ma queue.
– Euh t’es sur que t’as envie de ça Léo ?
– Ju’, j’en rêve depuis des années ! Prends moi !

Je ne me fis pas prier, je dirigea mon gland contre son trou puis par de petite pression, je tentais de forcer le passage. Je me frayais un chemin en lui assez facilement. Je commençais à le pénétrer doucement, puis j’accélérai la vitesse progressivement.
Au bout de quelques minutes Léo prit le contrôle, c’est lui qui décidait de la cadence de ma pénétration. Et tout en m’embrassant il s’acharnait à vouloir me faire jouir simplement par le mouvement de son bassin.
Au bout d’un moment je n’en pouvais plus.

– Arrête Léo, allonge toi par terre, sur le dos.


Men.com 2

Il obéit. Je relevais ses jambes, dévoilant son trou bien délité. Puis je réintroduis de nouveau ma queue au fond de son cul. Mes couilles venaient taper contre ses fesses. Tout en le pilonnant, je le branlais énergiquement. Mon cousin ne pu résister bien longtemps. Lorqu’il éjacula tout son foutre sur ton torse, son petit trou, déjà serré, se contracta d’avantage et me fit lâcher tout mon sperme.

– Oh putain c’était bon ! Me lança Léo
– Ah je confirme. Faut aller bosser, on en reparle ce soir Léo ?
– Avec plaisir !

L’été ne faisait que commencer, mon cousin décida finalement de passer ses nuits avec moi dans mon lit. Et m’offrait régulièrement son petit cul avant d’aller dormir. Cela dura deux mois avant qu’ils retournent chez ses parents à la rentrée. Mais notre histoire a duré bien plus longtemps que cela. Si cela vous a plu, je vous raconterai les deux baises originales que l’on a eu 😉


Voir la vidéo dans son intégralité

Découvrez également notre site pour découvrir nos vidéos hot : Club Jimmy Gay X

 

Laisser un commentaire