GayHistoires Gay

Histoire gay – Théo en bonne compagnie

avec Les Histoires de Chris

Vues

Cela fait sept ans que Julien et moi sommes ensemble… pour certains ça paraît être une éternité, mais j’ai réussi, habilement à vivre pleinement ces premières années avec lui…

 

J’ai la chance de pouvoir assouvir et vivre mes fantasmes le plus pleinement possible… enfin même s’il est toujours possible de faire plus…

Mon homme s’est bien habitué à ma soumission, il m’a autorisé à m’épanouir dans cet état dans lequel j’aime être… sexuellement je suis comblé… je ne cache de rien, je vis tout au maximum… et pourtant, malgré le temps il réussit toujours à me surprendre…

Voilà comment il m’a fait plaisir il y a quelques mois à peine…



Il m’avait parlé quelques temps avant d’un week-end qu’il aurait bien aimé qu’on fasse, histoire de casser la routine, de se changer d’air et de s’aérer la tête… je pensais qu’il parlait du boulot et du quotidien… Bon il y avait un peu de ça mais il y avait beaucoup plus…

Il m’a parlé d’un ami qui lui prêtait son appartement quand on le souhaitait. J’avais trouvé l’idée sympa de disposer d’un appartement à notre guise… je voyais le côté pratique en premier je l’avoue. Il m’avait montré des photos de l’appartement et en plus d’être à notre disposition, il était juste magnifique et immense… comparé au notre je m’étais dit… euh oui oui on part quand tu veux…

A chaque fois qu’il parlait de ce week-end je voyais bien qu’il avait son petit sourire en coin… je sais que j’étais à peine plus jeune que lui mais il fallait pas me prendre pour un novice non plus. Je savais qu’il préparait quelque chose mais je ne savais pas quoi… ça m’a juste excité de savoir qu’on allait être chez quelqu’un que je ne connaissais pas et que, me connaissant, je n’allais pas porter beaucoup de vêtements, mis à part mon jock préféré… et que je comptais bien profiter du week-end pour faire du bien à mon homme… et à moi aussi au passage !

Il aura fallu attendre plusieurs longues semaines avant que ce fameux week-end arrive… en bon soumis je n’ai pas posé plus de questions que ça, je m’étais juste assuré de prévoir un petit sac avec quelques affaires que je voulais absolument emmener… mon jock… mon collier avec ses chaînes… j’avais même pris la cravache… autant être prévoyant…

J’ai été sage au possible sur le trajet qui m’a semblé interminable… partir à l’aventure, sans connaître tous les détails… personnellement j’adorais cette sensation. Je me suis laissé guider, sagement… j’ai tellement été sage que j’ai bandé plus de la moitié de la route tellement j’avais envie de sexe… mais je me suis réservé… et finalement, après plusieurs longues heures de route… la Villa… J’étais complètement ébahi. Je n’avais vu que des photos de l’intérieur où c’était magnifique mais là… j’étais limite gêné. J’ai tout de suite demandé à Julien s’il ne s’était pas trompé d’adresse… Il m’a assuré que non… et qu’il était content de voir ma réaction, il voulait me faire plaisir et avait tout fait pour garder la surprise…

Je n’arrivais pas à trouver de mots pour décrire cette maison… enfin si on peut appeler ça une maison. Je marchais tout timidement, j’avais toujours le doute en me disant, mais non ça peut pas être ici. Mais j’ai vu Julien chercher les clés sur lui et comme par magie, il a ouvert la porte de la maison.


Bel ami article 19


« Cette villa est à nous pour le week-end alors entres et mets-toi à l’aise… »…

Il ne m’en a pas fallu plus pour que je m’exécute et que je m’émerveille dès l’entrée. C’était vraiment trop beau. Il est entré en refermant la porte et s’est dirigé comme s’il connaissait déjà les lieux… Mon excitation était repartie de plus belle, surtout quand j’ai aperçu de l’autre côté du salon la taille de la terrasse et de la piscine. J’ai posé mes affaires dans un coin de la pièce, j’ai regardé quand même un peu à droite et à gauche pour voir le début des pièces… c’était un vrai palace…

Je me suis mis à l’aise, comme Julien me l’avait gentiment suggéré. Je ne savais pas où il était parti mais je me suis déshabillé sans gêne en entrant dans le salon gigantesque… pieds nus sur le tapis, j’ai fait tomber mon pantalon… le plaisir de se retrouver en jock les fesses à l’air, je commençais à revivre… je me suis mis torse nu aussi… le week-end pouvait commencer j’étais prêt !

J’ai ouvert les grandes baies vitrées du salon et je me suis lancé sur la terrasse. Il y avait tout pour se détendre, bronzer nu sans voisin pour être dérangé. La piscine était magnifique également. Je suis resté un petit moment à admirer la vue en me disant que j’allais passer un super week-end. J’ai senti une claque sur mes fesses. Julien était venu me rejoindre sur la terrasse. Il a passé son bras autour de mon cou, m’embrassant tendrement et se félicitant que je sois enfin dans sa tenue préférée… il m’aimait en jock, même si la plupart du temps il ne perdait pas une minute pour essayer de me l’enlever. J’ai senti sa main se balader le long de mon dos pour finir entre mes petites fesses… le maître allait-il faire surface ou est-ce qu’il s’amusait simplement…

  • On va être bien ici, tu crois pas ?
  • Je crois aussi oui… deux jours entiers et deux nuits ?
  • Peut-être même trois nuits si tout se passe bien
  • Si tout se passe bien ?
  • Oui…
  • Et ça va dépendre de quoi ?
  • De quoi ou de qui… ! De l’ambiance, du feeling… et … de toi…
  • Tu m’as réservé encore de belles surprises toi
  • Qui sait, qui sait… et je sais pas pour toi, mais moi, j’aurai bien envie de me faire sucer tranquillement sur la terrasse, tu en dis quoi ?

Je savais que le Maître était pas loin… son sourire était revenu embellir son regard coquin et je l’ai laissé s’installer tranquillement sur une des chaises longues… j’ai dégrafé son pantalon juste pour sortir sa queue. Il bandait déjà un peu… l’effet du jock ! Je me suis mis à genoux devant lui, les fesses bien écartées en arrière et je suis venu doucement lécher son gland pour démarrer le plus lentement possible. Il s’est mis progressivement torse nu pendant que suçait sa queue qui grossissait à vue d’oeil. Il est resté dans cette tenue, se laissant pomper en savourant le moment. Je bandais comme un dingue déjà moi, j’avais une multitude d’idées qui me parcouraient la tête… il a placé sa main sur ma tête, me faisant faire des allers-retours plus profond… je savais ce que ça voulait dire… je ne devais pas parler, juste écouter… je me suis laissé faire, prenant mon pied de toute façon déjà rien qu’avec sa queue…

« Ce week-end il va falloir que tu sois encore plus ouvert d’esprit que d’habitude, ton Maître attend beaucoup de toi… Je sais que tu es docile et j’ai envie que tu le sois encore plus, sans rien demander. Obéis bien et tu seras pleinement récompensé! »

Quelques minutes après cette annonce, j’ai entendu le carillon de la villa se mettre à sonner. Il n’a pas bougé d’un pouce, moi non plus. J’ai entendu au loin la porte d’entrée se refermer… une montée de stress légère est venue pimenter le moment… serait-ce là la surprise dont on avait parlé. J’étais face au salon quand j’ai vu un mec arriver. Il est resté dans le salon quelques instants et je l’ai vu se déshabiller tout en continuant de sucer Julien. En le voyant se dévêtir tout en me regardant, j’ai pensé… « oh oui oui, il est pour moi lui !! ». Son torse à peine velu, des pectoraux bien dessinés, plus il enlevait ses fringues et plus ce que je voyais me donnait envie… il s’est rapproché des fenêtres ouvertes et tout en me fixant, il a fait tomber son boxer à ses pieds, me montrant la queue qu’il m’offrait. Il a salué Julien, lui demandant si on avait fait bon voyage. Julien lui a répondu que oui, on attendait plus que lui et il lui a demandé ce qu’il attendait pour venir me dire bonjour.



Le mec en question a rigolé et s’est approché de moi en me passant la main dans les cheveux. Je l’ai entendu me complimenter indirectement et je l’ai senti directement passer sa main entre mes fesses. Ça m’a fait me redresser d’un coup. Julien m’a maintenu dans ma même position, profitant aussi pour faire glisser son pantalon. Son ami a glissé un doigt entre mes fesses, comme s’il voulait jauger mon intimité puis il me les a écarté légèrement et j’ai senti sa barbe en premier venir se frotter à moi, et sa langue est venue me caresser doucement… quelle manière charmante de me saluer. Je me suis laissé faire et me suis offert un peu plus à lui, écartant légèrement mes jambes et me cambrant un peu plus. Sa langue est entrée en moi facilement et mes premiers gémissements se sont fait entendre sur la terrasse.

Tout en me faisant lécher, j’ai senti Julien me relever à peine la tête… il aimait que je le regarde quand je le suçais, là d’autant plus que je me faisais gentiment préparer par un mec dont je ne connaissais même pas encore le prénom. Et le mec en question avait l’air bien gourmand car il était foutrement doué déjà avec la langue… J’ai entendu Julien me dire « tu te rappelles de ce que je t’ai dit ? ». J’ai hoché la tête pour acquiescer. J’ai senti les mains du mec se poser sur mes hanches et me malaxer un peu les fesses. Julien l’a regardé et il lui a dit :

    • Alors, Sam, comment tu le trouves ? Il est à ton goût ?
    • Ah il est grave à mon goût oui ! Son petit trou est délicieux
    • Je suis ravi qu’il te plaise, et toi ? Elle te plaît la langue de Sam ? Tu veux qu’il continues ?

Je n’ai pu émettre qu’un petit son de satisfaction en faisant signe que oui et surtout en m’ouvrant encore un peu plus. J’ai tout de suite senti les doigts de Sam glisser le long de mes fesses et entrer en moi doucement. Je l’ai senti me cracher un peu dessus pour m’ouvrir encore plus vite. Julien ne me quittait pas des yeux… je gémissais de plus en plus…

    • Si tu as envie de plus Sam tu sais ce que tu dois faire avant, laisses-lui l’humidifier en plus

Je l’ai senti retirer ses doigts de moi et il s’est relevé d’un coup. Julien m’a relevé aussi par la même occasion… une deuxième queue à goûter… et putain quelle queue ! Il était déjà méga raide et bien monté notre Sam. Je n’ai eu qu’à tourner la tête et l’accueillir de mes petites lèvres bien mouillées. J’avais toujours la queue de Julien dans une de mes mains, et celle de Sam dans la bouche… j’étais pleinement dans mon rôle de soumis à souhait et j’avais deux hommes pour moi… je suis resté un bon moment à goûter sa queue avant de revenir sur celle de Julien, reprenant ma position initiale. Sam est venu se placer derrière moi et avec l’accord de Julien je l’ai pleinement senti entrer en moi d’une seule traite. J’ai pas pu retenir mes premiers cris tellement la pression a été soudaine mais le plaisir était tel que je suis parti en transe et j’ai continué à sucer Julien.

Sam était pleinement en moi et il avait l’air de se faire plaisir. Je le sentais exercer ses coups de reins en prenant bien soin de me la rentrer jusqu’au bout à chaque fois… je ne pensais à plus rien autour, le temps passait au ralenti et je prenais mon pied … jusqu’à ce que … nouvelle sonnerie à la porte… j’ai juste eu le temps d’entendre… « ça doit être Seb, je vais aller l’accueillir ». Julien s’est levé, laissant libre court à Sam de me prendre encore plus à fond. Il jouait avec mon jock, s’amusant par moment à claquer l’élastique… j’ai passé ma main sous mes couilles pour venir sentir sa queue et ses couilles claquer sur moi. Il m’a passé la main dans les cheveux, me les agrippant en me relevant la tête…je l’ai senti accélérer un peu… le plaisir d’avoir son soumis sans le Maître pour quelques secondes… je l’ai laissé prendre les commandes et dans le salon, j’ai vu le fameux Seb arriver. Il parlait avec Julien et se mettait à l’aise tout comme Sam quelques moments avant… je n’en revenais pas… j’étais en train de mesurer la surprise que Julien m’avait préparée et tout ce qu’il avait du faire pour ça.

Sam était toujours en train de me prendre quand on a vu Julien s’asseoir sur un des canapés. Seb s’est assis à côté de lui et Julien nous a dit : « Sam, gardes Théo autour de ta queue et amène le à Seb, faut qu’il goûte sa queue aussi ». J’ai senti Sam se cramponner à moi et me soulever facilement. On est resté quelques secondes sur la terrasse, devant eux, quelques coups de queue bien placés, Sam me prenait devant eux comme pour profiter une dernière fois de l’exclusivité.

Il m’a doucement fait entrer dans le salon et j’ai pu prendre place entre les cuisses de Seb. Mon sourire ne pouvait se cacher devant sa belle queue. Il s’est installé plus à son aise, en écartant ses cuisses et je me suis penché sur lui, gobant sa queue d’une seule traite. Une offrande pareille, on la refuse pas, et j’étais bien lancé alors j’y suis allé plein pot !

La suite n’a été qu’une succession de gémissements, de râles de jouissance partagés, de compliments sur ma petite personne, des compliments crus par moment mais qui excitaient mes trois amants d’un soir… Seb a eu droit à son long moment de pipe avant que Julien lui demande s’il voulait me prendre à son tour… en regardant Seb dans les yeux, j’ai espéré qu’il dise un oui bien net… et c’est ce qu’il à fait…


French Twinks 350-2


J’ai senti Sam se retirer petit à petit de moi, libérant mon petit cul et sous les ordres de mon Maître, je suis venu m’asseoir sur Seb sans discuter. Sa queue est entrée sans aucun problème en moi… Sam m’avait tellement bien préparé et m’avait surtout si bien défoncé mine de rien que je n’ai eu aucun mal à accueillir Seb entre mes fesses. Je me suis appuyé sur ses genoux, offrant une vue un peu plus excitante à Seb et j’ai vu Julien et Sam se relever et venir se coller à moi, debout de chaque côté… leur queue bien en vue… j’ai repris la queue de mon Maître en bouche en premier je lui devais bien ça, il bandait toujours aussi fort et dans cette position, Seb pouvait se faire plaisir en multipliant et amplifiant ses va-et-vient en moi… quelques minutes plus tard, je me suis tourné de l’autre côté, revenant goûter la queue de Sam. Lui aussi n’avait pas perdu un pouce de son érection et je suis resté un moment à profiter de cette queue épaisse qui m’avait tellement fait de bien.

Quelques minutes plus tard, j’ai vu Julien murmurer quelque chose à l’oreille de Seb, puis il est parti… et revenu quelques secondes après avec… un collier en cuir noir… j’étais encore plus excité de voir ce nouvel accessoire pour moi ! Il me l’a passé sans attendre, il était parfaitement ajusté et je me suis laissé faire. Ce petit collier avait deux petites chaînes. Sam en a pris une… mon Maître en a gardé une… et les séances de pipe on repris, chacun tirant sur la chaîne quand ils avaient envie de se faire pomper. Seb commençait à gémir de plus en plus fort… le collier visiblement décuplait son plaisir et il le faisait bien entendre…

Julien, au bout d’un moment s’est mis à tirer plus fort sur la chaîne… le moment était venu de changer d’endroit. Je me suis relevé, extirpant un nouveau petit cri de jouissance à Seb. Je me suis remis à genoux par terre, me laissant guider par la volonté de mon Maître… Sam suivait le mouvement mais sans prendre le contrôle. Mon Maître s’est dirigé plus loin dans la villa, je suivait a quatre pattes. Il est entré dans une des pièces du bas… une salle de bains immense … il y faisait bien chaud. Mon Maître s’est assis dans le fond de la douche, la chaîne toujours bien en main. Les deux autres gaillards étaient restés en face de moi… Mon Maître me fixait, me montrant sa queue, il jouait avec et j’avais toujours en tête ses paroles « il faut que tu sois plus ouvert d’esprit encore »… il y a avait des nouveaux jeux en place dans cette pièce.

Je l’ai vu perdre un peu de son érection alors qu’il tirait sur la chaîne. Il me rapprochait de lui petit à petit. J’étais à quatre pattes, mon petit trou bouillant ouvert au premier qui l’aurait voulu… Et Sam n’a pas perdu une seconde. Il s’est mis à genoux derrière moi et est revenu plonger sa queue directement en moi. Je regardais encore mon Maître dans les yeux quand il m’a demandé « tu as pas un peu soif ? ».

Et à peine avait-il terminé sa phrase que je l’ai vu se pisser sur le torse. Sa queue n’avait pas totalement débandé mais son jet était bien puissant. Il a tiré sur la chaîne et je me suis penché sur sa queue pour commencer à le lécher alors qu’il pissait. Seb était venu se placer à bonne distance de nous, profitant du spectacle. J’ai pas pu résister à l’envie de prendre la queue de mon Maître en bouche pour le sentir pisser directement dans ma bouche. C’était agréable, horriblement excitant et les gémissements ont repris de plus belle dans la salle de bains. Je me suis mis à lécher les couilles et la queue de mon Maître, humidifiées par sa propre pisse. J’ai vu Seb se rapprocher de nous, sa queue dans notre direction et après quelques secondes, il s’est mis à pisser à son tour, nous arrosant tous les deux en même temps…

Sam me prenait de plus en plus fort, sous l’excitation de ce jeu d’eau. J’ai pris la queue de Seb en bouche également, j’aimais cette sensation de remplissage. Mon Maître à vite repris de la vigueur une fois son envie assouvie et il en a été de même pour Seb. J’avais de nouveau pour moi deux belles queues bien tendues devant moi et je m’y suis replongé…

Je sentais leurs jouissances respectives monter de plus en plus… les mots crus volaient dans la pièce… j’ai senti la main de mon Maître s’appuyer fortement contre sa queue, c’était son signe à lui, il allait jouir. Je l’ai senti venir au fond de ma gorge et je l’ai entendu aussi crier « Sam remplis-le aussi, vas-y… ». Il ne lui en as pas fallu plus, j’ai senti sa queue épaisse se vider littéralement en moi, ses salves étaient puissantes et il était tout au fond… Seb qui était à côté n’en pouvait littéralement plus… « Prends la place de Sam » gémissait mon Maître…

A peine avait-il finit que Sam s’est retiré de moi, laissant le champ libre à Seb qui n’a pas perdu une seconde. Il est entré en moi et a à peine eu le temps de faire quelques va-et-vient qu’il s’est mis à jouir aussi, tirant sur l’élastique de mon jock… il a laissé sa queue quelques secondes en moi, mon Maître m’a relevé la tête doucement jusqu’à lui. Sa main s’est glissée lentement sous mon jock. Il a sorti ma queue, trempée de plaisir… je n’avais pas encore joui, tout du moins j’étais littéralement au bord… il est venu m’embrasser et m’a murmuré… « jouis mon homme, jouis pendant que l’un d’eux est encore en toi… »

Et j’ai joui… une délivrance de jouissance dans la main de mon Maître… il tenait mon jus dans sa main et tour à tour, il leur a tendu sa main. Sam et Seb sont venus lécher une fois chacun… finissant de me goûter…

C’était le premier jour dans la villa… tout s’est terminé dans la salle de bains pour ce premier soir… le temps de la douche était venu et il était bien mérité… j’étais très loin d’imaginer que Julien serait allé jusque là pour me faire plaisir… et j’avais hâte de voir ce que la première nuit dans cette villa allait pouvoir me réserver…

Vidéo Gay

 

Laisser un commentaire

Ne manquez

aucune info gay !

et gagnez immédiatement un cadeau

Abonnez-vous

Merci !

Ne manquez aucune info gay et recevez un cadeau !

Votre email restera confidentiel