Histoire gay – Sous le bureau

Antoine à ans, gay versatile mais principalement passif et franchement soumis. ...

Antoine à ans, gay versatile mais principalement passif et franchement soumis.

On est vendredi, il est 14h. Je suis posé à la maison, le week-end commence tout juste, donc je traîne sur mon appli de rencontres à la recherche d’un plan sympa pour la soirée. Je tombe sur le profil d’un mec plutôt pas mal : 38 ans, musclé, légèrement poilu et barbu, avec une mâchoire très carrée, le genre viril et franchement attirant. Il précise sur son profil qu’il est actif, domi et branché plan direct. Je me pose pas de questions, j’envoie direct un « Salut ça va » et lui donne l’accès à mes photos privées (=chaudes, les vrais savent 😉 ), puis retourne checker les autres profils. Il me répond moins de 5 minutes après.

Lui : Ça va tranquille. Sexy mec, t’es dispo?
Antoine : Dispo quand tu veux :p
Lui : Je suis au bureau là, tu peux me rejoindre tout de suite, on sera tranquille.

Je suis plutôt surpris qu’il propose de le rejoindre à son taff mais je pose pas de questions…

Antoine : Cool, c’est où?
Lui : *adresse* je t’attends mec.

C’est pas très loin, à 20 minutes de chez moi, j’y vais après une rapide toilette.
Une fois sur place j’arrive devant une espèce de grande maison, convertie en immeuble. Je sonne à l’interphone…

*Oui?*
Antoine : Oui, bonjour… C’est Antoine.

La porte s’ouvre. Sur le moment je suis un peu stressé, je m’attends à débouler dans un immense bureau rempli de personnel, du genre open space… Je toque à la seconde porte d’entrée, j’entends un « C’est ouvert! », j’entre donc. Au final il s’agit d’un petit appartement, plutôt bordélique, il y a que des étagères avec plein de dossiers, papiers en tout genre… J’avance dans le couloir jusqu’à la pièce du fond et découvre finalement mon plan cul, assis à son bureau en train de taper à l’ordinateur.

Lui : Bonjour Monsieur.
Antoine : Heu, bonjour.
Lui : Je vous en prie, asseyez-vous. Je suis à vous dans une minute.

 

FT 640

 

Il me sort ça naturellement, en souriant. Je comprends pas trop dans quoi je suis tombé mais je m’exécute et m’assois en face de lui. Il continue de taper à l’ordinateur sans prêter attention à moi. A un moment il s’arrête et a l’air de réfléchir, il a un air vraiment sérieux, puis il me regarde. Je lui souris nerveusement, ne sachant pas vraiment quoi faire ou quoi dire. Il prend alors un stylo et le fait tomber sous son bureau.

Lui : Pardon, pourriez-vous le ramasser s’il-vous-plaît? Il est de votre côté je crois.

Il est pas du tout de mon côté, il est juste sous sa chaise… mais je m’exécute, descend de ma chaise, passe sous le bureau et tend le bras. Ses jambes croisées se décroisent pour s’écarter complètement, je comprends alors il veut en venir. J’oublie ce stylo pour bien me caler entre ses jambes. Je caresse ses cuisses à travers son pantalon et le lèche au niveau de l’entrejambe. On échange un regard puis il se remet à taper sur son ordinateur. La situation m’excite subitement bien plus, l’idée de m’occuper de lui pendant qu’il travaille m’amuse beaucoup et je compte bien le faire lâcher de son ordinateur. Je descends lentement sa braguette et calle direct mon nez sur son boxer, l’odeur qui s’en dégage me chauffe encore plus et je lui lèche la queue à travers le tissu. J’ai rapidement envie de plus, je sors donc tout son matos du boxer et suis ravi d’en voir les proportions franchement généreuses. Il est encore au repos mais il me vend déjà du rêve. Ses énormes boules attirent immédiatement mon attention, je soulève sa verge et me mets donc à les gober directement. Je les suce, les lèche avec minutie. Puis je veux finalement sentir sa queue bien dure dans ma bouche. Je commence donc à lécher lentement son gland, fais tourner ma langue tout autour, titille son frein, et je vois son énorme queue devenir de plus en plus longue et épaisse. Je me mets à la faire entrer entièrement tout au fond de ma bouche, et je la sens encore grossir. C’est au final un bon 21×6 centimètres qui ressort du fond de ma gorge et je devient comme fou. Je m’excite sur cette colonne de chair, la prends en gorge profonde, suce l’énorme gland tout en masturbant la verge… je ne veux plus m’en passer! Et je vois bien que l’heureux bénéficiaire de cette gâterie n’est plus aussi studieux. Il remue légèrement son bassin, comme pour m’enfoncer sa queue toujours plus profondément. Je prend un tel pied a satisfaire ses besoins que je me mets à gémir tout doucement. Il quitte alors définitivement ce foutu ordinateur, recule sa chaise et agrippe mes cheveux, bien décidé à prendre les choses en mains. Il donne un rythme encore plus soutenu à cette pipe et cogne littéralement son gland dans le fond de ma gorge.

Vidéo gay
Lui : T’es fier de toi p’tite pute? Tu la voulais, tu vas vraiment l’avoir maintenant. Faudra pas de plaindre.

Mes gémissements redoublent d’intensité. Je le regarde droit dans les yeux, le suppliant de ne jamais s’arrêter. Son regard est dur, hyper viril et dominateur. La pièce se remplit des bruits de succion et de mes gémissements étouffés par sa queue.

Ça doit bien faire 10 minutes qu’il me démolit littéralement la bouche. J’ai les lèvres défoncées et ma salive coule le long de mon menton. Il retire finalement son chibre complètement luisant et recule sa chaise.

Lui : Lève-toi.
Antoine : Mhmm
Lui : Ta gueule! Et grouille toi! Déshabille toi maintenant, montre ton petit cul de salope.

Je me dépêche de me déshabiller puis me retourne. Je me cambre bien sur le bureau afin qu’il admire le spectacle au mieux.

Lui : Mais t’es une vraie salope!

Je ris à cette remarque. Il s’approche rapidement, me claque les fesses et retire le gode que je m’étais rentré avant de sortir de chez moi. Il se colle à moi, plaque sa queue entre mes fesses, agrippe mes cheveux d’une main et me rentre le gode dans la bouche de l’autre.

Lui : Tu vas sucer ça pendant que je te défoncerai ta petite chatte. T’as intérêt à t’appliquer, comme tu le ferais pour une vraie queue.

J’ai à peine le temps de prendre le gode en main qu’il me plaque en avant sur le bureau. Je suis plié en deux, il maintient fermement ma tête contre le bureau, et me rentre son énorme chibre dans ma chatte. Je gémis comme jamais tellement c’est bon.

Lui : Suce je t’ai dis!

Envie de rencontrer un mec ? Cliquez ici

Je rentre immédiatement le gode dans ma bouche et le suce du mieux que je puisse faire. Il me baise tellement fort que j’ai du mal à m’appliquer. Le bureau tremble sous ses assaut et je suis aux anges, son énorme chibre me remplit complètement. Un brouhaha remplit désormais la pièce entre mes hurlements de plaisir, ses grognements viril, les tremblements du bureau et les quelques fessées qu’il me donne avec fermeté. Et c’est au bout d’environ 10 nouvelles minutes de baise intense qu’il recule subitement en arrière. Sa main agrippant toujours mes cheveux, il m’emporte avec lui et me fout à genoux devant lui. Je comprends immédiatement le message. J’ouvre grand la bouche et il me baise à nouveau en gorge profonde. Il crache son jus rapidement au fond de ma gorge dans un dernier râle, me forçant à tout avaler. Il retire sa queue pour l’essuyer sur mes joues et s’affaisse finalement sur sa chaise.

Après tout cela, nous avons rapidement repris notre souffle pour nous rhabiller. Je pense finalement à lui demander son prénom. Il s’agit donc de Paul. Il m’annonce qu’il a bien kiffé ce plan avec moi et je lui réponds que moi aussi. Après avoir échangé quelques banalités, notamment sur son travail dans ce bureau où il est seul, nous nous sommes promis de se refaire ça. Ce que nous avons d’ailleurs fait quelques jours plus tard. Mais il s’agit là d’une autre histoire…

Découvrez également notre site pour découvrir nos vidéos hot : Club Jimmy Gay X

Catégories
GayHistoires Gay
Pas de commentaire

Laissez un commentaire

*

*

  • Entre les vampires (assoiffés de sang), les piranhas (géants), les aliens (belliqueux) et les monstres (effrayants), il y en a pour toutes les phobies… ...
  • Installé au sein du Palais de Tokyo, Monsieur Bleu propose une cuisine de brasserie chic dans une ambiance art déco. ...
  • Un titre composé par Julien Clerc, un clip réalisé par Julien Doré. C’est un casting quatre étoiles qu’a réussi à réunir le singulier chanteur Alex Beaupain pour « Coule...
  • « Trop c’est trop ! » Bernie Sanders vient de créer un nouveau mouvement aux États-Unis : Our Revolution.   Bonus On a choisi pour vous...

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer