AccueilGayHistoire gay : le foot

Histoire gay : le foot

[signinlocker id=107769]

Blessé, mon ami et coéquipier de foot m’aide à marcher jusque dans les vestiaires. Je me suis fait mal au pied gauche en courant sur le terrain. J’ai essayé d’attraper la balle, de faire une passe à un autre joueur pour qu’il marque. Mais voilà, mon pied s’est planté dans la boue et je me suis tordu la cheville.

Mon coéquipier, Alex, m’aide a enlever ma chaussure et ma chaussette, j’ai la cheville un peu gonflée et rouge. Il soulève ma jambe, qu’il pose sur son genou et me masse un peu la plante du pied pour voir si ça me fait mal aussi au touché ou si c’est juste avec le poids de mon corps quand je m’appuie dessus. Quand, il me caresse le pied, ça ne me fait pas mal, ça me fait même beaucoup de bien. Avec mon large short et ma position de jambes écartées, Alex remarque quelque chose:  »

– Tu ne portes pas de boxer ? »

– Comment tu le sais ?

– Je vois une couille grâce au bâillement de ton short.

– Je n’aime pas courir avec un slip, ça me gêne. »

L’idée qu’il voit ma couille pendant qu’il me masse le pied m’excite beaucoup. Et mon excitation commence à se faire remarquer de plus en plus. Il ne masse plus mon pied, il est remonté légèrement vers la cheville. Alex monte de plus en plus avec sa main sur mon mollet et ma bite monte elle aussi de plus en plus. Il doit sûrement voir ma bite en érection à la place de ma couille maintenant. Je vois son regard fixer mon entrejambe. Apparemment, il aime la bite !

2014-07-23-GayMene1379371366872

A présent, il masse mon genou avec toujours son regard insistant. Et puis, naturellement, il glisse sa main droite dans mon short par l’ouverture au niveau de la cuisse. Il me caresse la bite en érection. Il se mort la lèvre. Il retire sa main gauche et la plonge dans son short. On dirait qu’il se branle vu les mouvements de son bras. Je lui propose d’enlever mon short pour pouvoir me sucer. Il retire ses mains de son short et du mien pour les placer au niveau de mes hanches.

Pendant que j’enlève mon t-shirt, il m’enlève le bas et ma bite coincée est tout à coup libérée et se met directement bien droite, au garde à vous. Il saisit ma queue, ouvre grand la bouche et la met entièrement jusqu’au fond de la gorge. Il remonte en caressant mon sexe avec ses deux lèvres et la ressort de sa bouche. Il me décalotte et gobe mon gland. Il prend son temps dessus et la mouille de sa salive. Tout doucement, il glisse ma queue dans sa bouche et me suce.

Il me suce et me masturbe en même temps, c’est trop bon. Alors que sa main droite s’occupe de ma teub, son autre main est à nouveau dans son boxer pour se branler. Je lui propose qu’il se mette à poil. Alors, il se redresse et enlève son t-shirt. Il est debout, face à moi, je lui retire son short et son boxer. Sa bite dure se dresse rapidement comme une catapulte à l’attaque. Je la saisi et la suce à fond. Je l’entends gémir et me dire:

« – C’est la première fois qu’on me suce.

– Tu aimes ?

– Oui, je ne pensais pas que la première fois serait avec un garçon.

– Tu regrettes ?

– Non, je voulais que ça soit par un mec. Mais, j’ai tellement de propositions par les filles.

– Ton souhait est exaucé ! »

Je retourne à la tâche et le suce activement. Après quelques minutes, il me demande s’il peut me resucer à nouveau car il aime vraiment ça. Je m’allonge alors sur le banc et lui se met au dessus de moi, entre mes cuisses. Il me suce à nouveau en me branlant mais cette fois, son autre main ne sert plus sa bite mais elle me tient les couilles. Il me masse doucement les boules pendant qu’il me suce.

83366 « – Tu suces trop bien ! On fait un 69 ? »

Il s’arrête et se lève pour se placer au dessus de moi, la bite au niveau de ma tête. J’attrape sa queue, lui la mienne et on se suce mutuellement. Après quelques bonnes minutes, Il s’arrête et pousse des gémissements. Du sperme éclabousse dans ma bouche.

« – Désolé, j’ai pas eu le temps de te prévenir.

– Pas grave, je l’ai avalé.

– Je ne voulais pas que ça s’arrête maintenant.

– On n’est pas obligé de s’arrêter, je n’ai pas encore joui moi.

– Tu proposes quoi alors ?

– Tu veux que je t’encule ? »

Rencontres entre mec
 

Sans me répondre, il se place au-dessus de moi. J’attrape, une capote et du lubrifiant dans mon sac de sport. Je glisse le préservatif autour de ma queue et met du lubrifiant à son trou. Il a le dos tourné et doucement, il s’assoit sur mon manche bien droit. Quand ma bite commence à rentrer dans son cul, il pousse de légers râles. Je suis à présent au fond de lui. Il fait des mouvements de bas en haut pour que ma bite rentre et ressorte de son cul continuellement. Je pousse des gémissements tellement que son trou est bon. A un moment, il se redresse complètement, ma bite sort de son cul et se tape contre mon ventre. Alex se retourne et se replace au-dessus de moi. Il prend ma bite et la glisse à nouveau dans son trou. Il se colle à moi et je lui agrippe les fesses. Je fais des mouvements du bassin pour le baiser à fond, il a l’air de tellement aimer ça. Sans qu’on ne le voit arriver, notre entraîneur entre dans les vestiaires et nous surprend.

Yoann-Gourcuff_portrait_w858

« – Alex ? Kevin ? »

Alex s’enlève et se met debout très rapidement. On cache chacun notre sexe avec un vêtement. Notre entraîneur baisse son pantalon de jogging et enlève son jockstrap. Il porte un cockring, ce qui fait ressortir les veines de sa queue et la rend plus grosse.

« – Venez me la sucer ! »

Nous lâchons notre cache-sexe et nous nous rapprochons pour lui obéir. Nous nous mettons à genoux et j’attrape la grosse bite qui me fait face. J’ouvre grand ma bouche et le suce doucement. Il saisit ma tête de ses deux mains et me dirige violemment pour que je le suce plus vite et pour que je fasse des gorges profondes. Après l’avoir retiré de ma bouche par réflex de peur de m’étouffer, Alex se saisit à son tour de la bite et se fait défoncer la bouche. Pendant ce temps là, je lèche les couilles et il arrive que ma langue dérape sur les lèvres d’Alex, ça me gène un peu. Il nous demande qu’on lui lèche la queue et que, de temps en temps, nos langues se touchent. Nous nous exécutons et à chaque fois que nos langues se rapprochent, nos regards se croisent et je rougis.

Il demande à Alex de se mettre à quatre pattes sur le bancs et que je me mette face à lui pour qu’il me suce la queue. Pendant ce temps, il s’agenouille derrière Alex. Il écarte les fesses et plonge sa tête entre. J’entends des bruits de langue et de salive. Apparemment, il lui lèche son trou. Je suis jaloux. Après quelques minutes, il s’arrête et se redresse. Il crache sur sa bite et étale sa salive sur le long de son sexe. Il rentre doucement en lui et Alex ne peut s’empêcher d’ouvrir grand la bouche. On dirait qu’il a mal et je n’aime pas ça. Les mains de l’entraîneur sont posées sur les hanches d’Alex et ça non plus je n’aime pas. Je n’aime pas que quelqu’un d’autre le touche.

A lire aussi
Un joli couple gay reprend Some other summer de Roxette

« – C’est à toi, maintenant ! »

Il se retire. Alex s’assoit sur le banc et me regarde avec compassion. Je me mets à quatre pattes et l’entraîneur vient se mettre derrière moi. Je sens son regard qui observe mon trou. Et il me dit :

« -Ton trou est bien ouvert, tu as l’air d’avoir l’habitude.

– Je suis gay, lui réponds-je.

– Pas toi, Alex ?

– Je pense que oui.

– C’était ta première fois alors ?

– Oui ! »

stany_falcone_jonathan_de_falco_foot_porno_gay_photo

Sans me prévenir, il enfonce sa queue d’un coup sec dans mon trou. Je pousse un cri de douleur et je ferme les yeux. Je sens une main se poser sur la mienne, c’est celle d’Alex. J’ouvre les yeux, il me regarde et me fait un petit sourire. Il sert très fort ma main dans la sienne. L’entraîneur me baise, il faut avouer qu’il sait bien s’y prendre. Je l’entends gémir ! Il se retire et nous demande de baiser entre nous pour qu’il puisse se branler.

Il s’installe sur le banc en face du notre et nous regarde.

Alex se couche sur le dos et je me met au dessus de lui, une jambe de chaque côté du banc et lui caresse le ventre et le torse. J’aime le regarder comme ça. Il est beau et sexy ! J’approche mes lèvres des siennes et l’embrasse. Je sors ma langue pour lui rouler une pelle. Mes mains continuent à caresser son corps et je m’attarde sur son entre-jambe. Je quitte sa bouche pour son cou, je descends ensuite sur son torse. Je lèche et mordille ses tétons. Je suis doux et tendre avec lui, il a l’air d’aimer ça. Du coin de l’œil, je regarde en direction de notre entraîneur. Il nous observe en se mordant la lèvre inférieur et en se masturbant.

Ma langue descend le long du corps d’Alex jusqu’à son nombril avec lequel je m’amuse un peu. Je continue mon voyage langunaire jusqu’à son sexe. Je caresse ses poils pubiens et ses couilles. J’attrape ensuite son sexe qui recommence à durcir et je l’introduits dans ma bouche pour le sucer longuement et goulument. Je bave bien sur sa bite tellement qu’elle est délicieuse. Il gémit et caresse son torse et ses tétons avec ses mains. Je l’aide un peu. Ma main gauche tient sa queue et ma main droite caresse son corps. Alors que je le suce, sa main agrippe la mienne et nos doigts s’entrelacent. J’arrête de le sucer et ma main lâche son sexe pour aller agripper son autre main. Je me redresse eu peu au dessus de lui et passe nos bras derrière sa tête. Je lâche quelques secondes ses mains pour passer ses jambes sur mes épaules. J’introduis tout doucement mon sexe en lui, je ne veux pas lui faire mal. Mes yeux sont plongés dans les siens et je comprends par son regard que je peux aller plus loin. Je suis à présent en lui et je fais de légers va-et-vient. Il mort sa lèvre inférieur, ferme les yeux et gémis doucement. Je remets nos bras au-dessus de sa tête. Nos corps sont tellement collés l’un à l’autre que les poils de ses aisselles me chatouillent un peu. Nous ne formons plus qu’un.

L’entraîneur gâche un peu notre symbiose en gémissant très fort. Nos têtes se retournent vers lui en même temps. Nous le voyons jouir de son côté. Son sperme gicle jusqu’à son visage. Il se lève et se dirige vers l’armoire. Il attrape une serviette et s’essuie le corps et le visage.

« – Je vous laisse terminer seule, il faut que je retourne entraîner les autres. Ils doivent être crevé de courir autour du terrain, dit-il en jetant la serviette dans un bac à linge. »

Il se rhabille et sort du vestiaire.

Nos regards se recroisent à nouveau et je le vois qu’il me fait un grand sourire.

« – Embrasse-moi, me demande-t-il. »

83373

Doucement, nos lèvres se rapprochent et mon cœur se met à battre de plus en plus fort. Nos lèvres se frôlent, elles sont humides. Nous nous embrassons tendrement. Un frisson me parcours le corps. Nos lèvres se quittent et je vois qu’il a les yeux humides. Il me sourit timidement et ses bras viennent s’enrouler entour de mon cou. Nous nous embrassons une nouvelle fois.

J’aime lui faire l’amour, c’est si bon. Mais j’aime aussi quand il me fait l’amour. Je sors mon sexe et redépose ses jambes. Il se demande ce que je fais. Son pénis est toujours en érection, je le suce un peu pour le mouiller. Je mets un peu de salive sur mes doigts et l’applique sur mon anus. Je passe mes jambes autour de lui et rentre doucement sa bite en moi. Il ouvre grand la bouche mais cette fois, ce n’est pas de douleur mais de plaisir.

« – C’est trop bon ! Je voudrais rester en toi pour toujours. »

Je me couche contre lui et il pose délicatement ses mains sur mes hanches. Il bouge son bassin pour me faire l’amour. Je sens sa respiration chaude contre ma joue et mon oreille. Sa respiration et ses va-et-vient sont de plus en plus rapides. Grâce à ses mouvements, ma queue se frotte contre nos ventres, ça me fait du bien. C’est comme si je me masturbais. Il accélère de plus en plus. Soudain, alors qu’il pousse un râle, je sens quelque chose qui gicle à l’intérieur de moi. Il vient de jouir et moi aussi. Je me redresse et nous avons tous les deux du sperme au niveau de notre ventre. Je me redresse pour laisser sa queue ressortir. On s’assoit l’un à côté de l’autre. Il attrape ma main et m’embrasse tendrement. Il se lève et me tire vers lui pour m’emmener sous les douches. C’est à ce moment là, que les autres sont entrés dans les vestiaires pour se déshabiller.

Après cet entraînement, Alex et moi avons arrêté le foot et nous nous sommes plus revus jusqu’au jour où…

FT live

[/signinlocker]

Dernier commentaire
  • J’ai 26 ans je suis bi et ma femme a 39 ans libertine
    Nous sommes très heureux car nous vivons notre sexualité sans tabous ni interdits

laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.