Histoire gay : l’hétéro curieux

Histoire gay : Je n'avais plus d'eau chez moi depuis 2 jours, le réparateur était donc passé aujourd'hui, dans l'après-midi. J'étais seul chez moi, et quand il a sonné...
beaux gosses
Interdit aux moins de 18 ans

Interdit aux moins de 18 ans

Je n’avais plus d’eau chez moi depuis 2 jours, le réparateur était donc passé aujourd’hui, dans l’après-midi. J’étais seul chez moi, et quand il a sonné à la porte, j’étais en short sans caleçon en dessous, et avec un tee shirt en col en V. Je lui ouvris. Une histoire gay juste pour vous.

Boy-Gay-20150507-0011Il se présenta, me serra la main et je le guidais vers la salle de bain. Arrivé dans la pièce il se baissa sous l’évier et sa tête se retrouva devant moi, à hauteur de mon pénis. En tournant la tête, je vis dans le miroir mural de ma salle de bain que ma queue dépassait de mon mini short. Du coup, je voulais la coincer discrètement dans mon short, pour ne pas qu’elle tombe et que le réparateur la voit. Hélas, à force de la toucher, elle se raidit et forma une bosse sur mon short. J’étais mal à l’aise. Mais je le fus encore plus lorsque l’homme qui était sous mon évier se retourna et vit la forme de ma queue à travers mon short. Il me regarda en souriant et me demanda où était la cuisine. Je la lui indiquai et il s’y dirigea, à cause d’un problème de tuyauterie auquel je n’ai pas tout compris. Il farfouilla dans les tuyaux de ma cuisine et moi j’étais toujours derrière, bandant.

C’est alors que des idées me vinrent. Il m’avait sourit après tout. Je ne suis pas gay, mais j’ai toujours voulu sucer un homme par curiosité en fait. Je voulais lui demander mais je n’osais pas… Jusqu’à ce qu’il se baisse de plus belle et que je pus admirer le bas de son dos et le début de sa raie. Parfaitement lisse, aucun poil, quelque peu bronzé. Sans plus réfléchir, je me lançai :
-Excusez-moi, je sais que ma question peut sembler très bizarre mais voilà… Est ce que je pourrais… Vous sucer ? Il ne répondit pas. Pas tout de suite. Il me regarda longuement d’abord puis me dit :
– Si tu veux, mais je veux te voir nu et je veux qu’on aille dans un lit pour ensuite mettre ma bite dans ton anus.
J’étais surpris, je n’avais pas envisagé la sodomie. Mais pourquoi pas ? De toute façon, j’avais trop envie de le sucer.

Je l’emmenai dans ma chambre, le poussa sur mon lit et enleva mon tee shirt, mon short. Je me retournai et me baissa pour lui faire admirer mon cul. Sans prévenir, il s’était approché de moi et écartait déjà mes fesses tandis que sa langue tutoyait mon anus. Je tressailli, le plaisir était intense, tellement intense que j’étais obligé de m’appuyer contre le mur pour ne pas fléchir. Il me tira sur le lit, et colla ma tête sur le matelas. J’étais toujours à genoux ce qui faisait que mon cul était toujours surélevé. Il me mit un doigt. J’ai crié de surprise, de douleur mais surtout de plaisir.

Puis il me dit : T’en veux plus ? Alors viens me sucer d’abord. Il se déshabilla entièrement et je vis enfin sa queue. Il ne bandait même pas. Sa queue ne faisait qu’une dizaine de centimètre à peine mais était tout de même parfaitement rasée. Je n’hésitai pas et pris sa queue entièrement dans ma bouche. Elle était toute molle, et je m’amusais avec ma langue à la faire bouger dans ma bouche.

Et il se mit à bander. Sa queue grossit rapidement et bloqua entièrement ma bouche, j’étais obligé d’ouvrir complètement la bouche pour continuer à le sucer. Elle faisait maintenant 20 bons centimètres et emplissait ma bouche du goût salé de la semence masculine. Il toucha ma glotte, j’étouffai. Il retira sa queue pleine de salive et commença à me frotter le visage avec. Le geste était tellement sale qu’il m’excitait. J’avais de la salive sur tout le visage.

Boy-Gay-20150507-0005Puis, après m’avoir obligé à embrasser sa queue, il la descendit au niveau de mon pénis encore tout dur. Il frottait nos deux bites avec une telle vigueur que je sentais que j’allais éjaculer. Je le lui dis et il s’arrêta donc, me disant qu’il me réservait encore beaucoup de choses. En effet, il me retourna et me demanda de lever mon cul pour qu’il puisse me prendre en levrette. J’obéis. Il me mit un doigt, puis un deuxième et commença à faire des mouvements de va-et-vient, au rythme de mes cris de plaisir.

Puis je le sentis, son gland titillait mon anus. Il le frottait pour qu’il se dilate. Puis il entra. Son énorme queue s’enfonçait dans mon anus assez lentement, puis arrivé à la moitié de celle ci, il l’enfonça d’un coup. Nous avons alors tout deux lâchés un cri d’excitation et de plaisir. D’ailleurs, alors qu’il venait de commençait, il éjacula rapidement en moi. Une sensation que je n’avais jamais connue auparavant. C’était chaud et liquide et ça glissait en moi. Et tout en restant dans mon cul, il prit ma bite avec sa main droite, me mit sa main gauche dans la bouche et me dit :
-Suce ma main, et je te branle jusqu’à l’éjaculation.

Ca n’a pas prit longtemps, je jouis sur le matelas, avec une bite dans mon anus et une main dans ma bouche.

Article publié pour la première fois le 22/11/2013

Publicités
Catégories
GayHistoires Gay
Pas de commentaire

Laissez un commentaire

*

*

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer