GayHistoires Gay

Histoire gay – A la laverie automatique

avec les Histoires de Chris

Vues

Mes périples des débuts d’exhibition m’ont amené à réfléchir des fois à « Où est-ce qu’il serait excitant de se montrer ? »

J’avoue que cette pensée me traverse de plus en plus l’esprit et même parfois sans avoir pour autant envie de me mettre à nu… je savais que j’appréciais d’être nu. Je vivais déjà cette envie pleinement à la maison où je passais le plus clair de mon temps tout nu… J’en étais très heureux et plus épanoui surtout…

Je pensais souvent à des endroits insolites où j’aurai envie de m’exhiber mais je franchissais rarement la frontière… la limite entre fantasme et réalité… Parfois, le simple fait de me dire « tiens, ici, ça serait fun » me faisait bander en moins de 10 secondes… je suis vraiment trop sensible par moment… mais il m’est arrivé de me faire prendre à mon propre jeu… et dans un lieu où je n’aurai jamais pensé le faire car il fait partie des lieux les moins sexe pour moi… la laverie automatique…

Bel Ami articles 4

Oui, la machine à laver c’est marrant, mais quand tu es à la maison et juste pour le fun… on l’a tous déjà testé au moins une fois, ne serait-ce que pour vérifier, ne faites pas les innocents. Et je sais aussi oui, c’est un comble pour quelqu’un qui aime vivre à poil de passer par la case laverie ! Ce n’est pas faux mais ce jour-là c’était nécessaire…

J’y étais allé presque à reculons, sachant que de toute façon j’allais expédier cette corvée le plus rapidement possible… faut pas se le cacher non plus, l’ambiance est rarement marrante dans ces endroits-là et les gens qu’on y rencontre … vous voyez quoi…

Et bah ce jour-là, Monsieur (ou Madame) Karma allait me prouver le contraire… Quand je suis arrivé à la laverie, il y avait peu de monde… et franchement, personne de suffisamment intéressant pour que j’ai envie de me foutre à poil… je me suis mis dans mon coin, j’ai lancé une machine, je me suis mis sur mon téléphone et j’ai patienté…

Mais comme les choses sont plus fortes que d’autres, mes idées coquines sont montées jusqu’à mon cerveau alors que j’écoutais tranquillement de la musique… j’ai commencé à sentir la chaleur monter au niveau de mon entrejambe… évidemment, j’étais venu à la laverie sans boxer… normal me direz-vous… j’aime aussi cette sensation de se balader sans rien sous le pantalon… poussons donc les sensations jusqu’au bout quand on le peut…

Mon érection gonflait gentiment quand il est entré dans la laverie… je l’ai capté dès l’entrée… je vais pas dire un « beau gosse » parce que j’ai horreur de ce cliché de merde pour être poli mais lui, il m’a tapé dans l’oeil directement… mais bizarrement je me suis juste dit «hey, mais qu’est-ce qu’il fout la lui ?? ». Et fatalement il fallait qu’il rentre quand je commençais à bander… il s’est mis à deux machines de la mienne évidemment… je l’ai à peine dévisager pendant qu’il vidait ses affaires à laver et il s’est assis à bonne distance de moi. Je me suis fait griller je pense en moins de trois minutes… il m’a vu le regarder assez souvent mais cela ne m’a pas empêché de continuer à jouer. Je ne le quittais pas des yeux, il soutenait le regard assez souvent mais regardait souvent autour de lui. J’ai commencé à me toucher au travers de mon pantalon, juste pour voir sa première réaction… un sourire et un regard qui scrutait la laverie… il y avait donc moyen de jouer un peu. J’ai regardé à mon tour autour de moi pour voir si le champ permettait plus de liberté… ça allait encore…

Andrew Christian 540

Je me suis installé plus à mon aise, lui offrant une vue à peine plus dégagée et j’ai continué à me toucher et il maintenait de plus en plus le regard. Je le voyais croiser les jambes par moment… mais j’étais tellement content que ça lui plaise que j’ai décidé d’augmenter le niveau de jeu. J’ai dégrafé les quelques boutons sous la ceinture, offrant une ouverture dans un premier temps et une vue sur ma queue qui ne demandait qu’à sortir…

Il m’a un peu surpris quand même quand je l’ai vu se lever et venir s’asseoir à côté de moi directement. Aucune présentation, personne ne parlait, il s’est contenté dans un premier temps de regarder l’ouverture qui se présentait à lui. Il pouvait voir une partie de ma queue enserrée dans mon jean’s. Pendant quelques minutes il s’est contenté de la regarder, de me regarder par moment jouer avec… j’ai ôté un bouton de plus… l’accès était plus grand… j’ai écarté un peu les cuisses… ses yeux étaient rivés dessus… au bout de quelques minutes de plus, c’est moi qui n’en pouvait plus. J’ai attrapé sa main et je l’ai fait la glisser pour qu’il me la prenne en main. Il n’a pas reculé quand je lui ai pris la main et il l’a plongée sans broncher. Je voyais le plaisir sur son visage mais tout comme il devait lire le mien aussi. Il avait vraiment l’air d’apprécier. Sa main était toute chaude et il a commencer à jouer avec ma queue. On est resté quelques temps comme ça mais cela devenait vite exigu. Je l’ai laissé jouer et prendre les devants… il a sorti ma queue toute raide pendant que je faisais gaffe que personne ne nous capte. Il m’a branlé lentement tout en matant ma queue remuer sous ses mouvements. Il prenait bien son pied à me retrousser entièrement, admirant mon gland bien gonflé. Discrètement il s’est humecté le pouce et est revenu me prendre en main. Il s’est mis à jouer de son pouce humide sur la base de ma queue… j’en gonflais de plus en plus.

Vidéo gay
 

Je faisais toujours le guet mais en prenant un pied de plus en plus intense… il m’a bien branlé de longues minutes jusqu’à ce qu’il me regarde avec insistance… il jouait avec ma queue, les yeux dans les yeux… je n’ai pas su sur le moment s’il voulait me faire jouir dans la seconde ou s’il en voulait plus, j’ai juste relevé la tête pour voir si le champ était libre. Il y avait deux personnes de moins dans la laverie. Je me suis réinstallé tranquillement et j’ai passé ma main derrière sa tête en l’accompagnant vers ma queue. Il s’est baissé directement et a commencé à me sucer… j’avais bien vu… il en voulait juste un peu plus. Il s’est délecté de ma queue pendant quelques minutes avant de se relever d’un coup pour regarder de nouveau derrière nous. Finalement, on était assez tranquille alors il s’est installé entre mes cuisses, les ouvrant un peu plus et il m’a repris la queue entre ses lèvres, prenant plus de temps à me pomper, de plus en plus entièrement. C’était vraiment un excellent moment, que je n’aurai jamais pensé vivre. Je le regardais faire et j’adorais ça…

J’ai senti mon téléphone vibrer dans ma main, j’avais reçu un sms d’un de mes amis qui me demandait ce que je faisais… j’ai posé le téléphone et j’ai tenté de l’écarter un peu, j’étais sur le point de jouir tellement il me pompait bien. Il s’est remis direct sur ma queue et je n’ai pas pu m’empêcher de jouir, lui offrant au passage mes salves de jus tout chaud qu’il a avalé sans retenue. Il est resté quelques secondes entre mes jambes, se délectant de ma jouissance. Il s’est mis à sourire et en regardant mon téléphone, il l’a pris quelques secondes en me notant son téléphone… je n’avais qu’à appuyer sur appeler si je voulais qu’il ait aussi le mien…

Oui… j’ai appuyé sur ‘Appeler‘… il y a parfois des amis qu’on se fait dans des endroits insolites et dans des situations vraiment plaisantes… ce fut le cas je jour-là… à la laverie !

Entrer votre email pour recevoir tout les articles du clubjimmy :

Laisser un commentaire

Ne manquez plus aucune info gay
et devenez VIP du Club Jimmy
Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers
Ne plus me montrer