AccueilCultureFusion man, le super-héros gay

Fusion man, le super-héros gay

Fusion Man, un super-héros gay, renonce à sa soirée romantique pour voler au secours de Raphaël, un homosexuel poussé au suicide par le super vilain Wako.

Tout est parti du court-métrage issu de la collection «5 Films contre l’homophobie», réalisé par Xavier Gens et Marius Vale, pour lequel David Halphen avait imaginé le personnage de Fusion Man, un super-héros gay, quelque peu tiraillé entre son devoir et son couple. Sorti en 2009, Les incroyables aventures de Fusion Man feront prochainement leur retour sous forme de web-comics.

affichefusionman

Fusion man, super-héros gay

Du film au webcomicx
«Après la diffusion du court-métrage, comme le personnage existait déjà, j’avais envie de continuer avec lui et d’en faire encore quelque chose» se souvient David Halphen. Plusieurs chaînes de télévision sont intéressées, mais le projet n’aboutira finalement pas: «Ce n’était pas forcément un programme rentable, à l’image de séries très courtes comme Bref», explique-t-il. Mais pas question d’abandonner définitivement son personnage. David Halphen décide finalement de prendre à rebrousse-poil le schéma traditionnel:

«On a plutôt l’habitude de voir des comics adaptés en films ou en séries, cette fois on a fait le processus inverse. Et finalement le webcomics me permet une grande liberté que je n’aurais pas eu avec un autre format.»

Un rythme de série américaine
Quatre illustrateurs vont tour-à-tour dessiner l’histoire scénarisée par David Halphen: YdAo, Christophe Le Bon, Mister Did et Anthony Monteil, aux côtés du coloriste Marc Goncalves. «D’autres personnes seront invitées à participer aussi de façon plus ponctuelle.», précise David Halphen. En moyenne, une planche par semaine devrait être mise en ligne:

«On va tenir un rythme de série américaine. L’idée, c’est d’avoir un axe principal, mais aussi que les lecteurs/trices puissent découvrir en tombant par hasard sur une planche en cours de route, sans pour autant être complètement perdu.e.»

Une responsabilité à aborder certains sujets
Comme dans le court-métrage original, l’homophobie sera-t-elle un enjeu important de l’histoire? «Pas du tout, affirme David Halphen. Mon idée à la base, c’était de faire une histoire de super-héros. Le fait qu’il soit gay, c’est accessoire, son homosexualité n’est pas le seul sujet.» Mais les partis-pris du scénariste ont été un peu chamboulés par le contexte actuel, et certaines thématiques se sont presque imposées d’elle-même:

«Lors de la préparation du blog, nous étions en plein débat sur le mariage pour tous, et ça me paraissait dommage de passer à côté de ce sujet. Je n’avais pas envie de faire quelque chose de politique, mais en tant que scénariste, je pense que c’était de ma responsabilité de l’aborder.»

Assumer le côté gay
«On ne va pas chercher à toucher un public trop jeune, car même s’il y a le côté super-héros, Fusion Man est gay. Dès le départ, je ne voulais pas me lancer dans une bande dessinée érotique, voire carrément pornographique, car l’intérêt est qu’elle soit accessible à tout le monde. Ce qui est certain, c’est que l’histoire de Fusion Man va assumer ce côté gay dans tous ses aspects, ce qui veut dire qu’il aura des relations amoureuses, des relations sexuelles avec des hommes.» Les premières planches devraient mises en ligne courant septembre.

A lire aussi
Images Insolites #2

Sources: Tétu, fusionmangay.blogspot

Pas de commentaires

laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.