Si l’actuelle mobilisation dans la lutte pour l’éradication du pantacourt doit être saluée comme une bonne nouvelle, rassurante sur l’état du monde moderne et la lucidité de ses citoyens, il convient de rappeler que d’autres pièces, tout aussi condamnables, se baladent encore en liberté.

Ainsi, le tee-shirt sans manches, basé sur le même principe d’amputation que le pantacourt, n’a pas, malheureusement, déposé les armes.

Baptisé Muscle Tee par les Américains, le tee-shirt sans manches fut longtemps réservé aux adeptes du bodybuilding et du fitness. Généralement porté en tandem avec un Zubaz – ces infâmes pantalons mous et zébrés en vogue dans les années 1980 («Googlez» la chose à vos risques et périls) -, le tee-shirt sans manches était ainsi prôné pour sa capacité à faciliter les mouvements des bras, et à laisser paraître biceps et triceps. C’est évidemment pour cette même raison qu’il devint, au fil des années, un accessoire de mode commun.
De fait, et pour dire les choses un peu sèchement, les adeptes des tee-shirts sans manches semblent de façon générale peu intéressés par l’exercice cérébral, lui préférant l’exercice physique et musculaire, qu’il soit actif ou, mieux, passif. En effet, le tee-shirt sans manches, originellement considéré comme un vêtement de la pratique sportive, semble avoir muté et changé de fonction. Davantage présent dans les gradins que sur les terrains eux-mêmes, il apparaît désormais comme une pièce-phare de la panoplie de l’amateur de sport, plutôt que de celle du sportif.

est-ce bien raisonnable de porter un tee-shirt sans manches ?
est-ce bien raisonnable de porter un tee-shirt sans manches ?

Si les mauvaises langues ne manqueront pas de souligner que la descente de boissons alcoolisées dans les coursives d’un stade de football ou en bordure des routes du Tour de France est un sport à part entière nécessitant entraînement, le tee-shirt sans manches a donc perdu toute légitimité technique pour ne plus, désormais, se caractériser que par ses défauts. Ainsi, dès lors qu’il ne laisse plus apparaître des muscles saillants, le tee-shirt en dévoile forcément bien trop, qu’il s’agisse d’un tatouage délavé, d’un amas de chair flasque et blanche ou d’une pilosité excessive : outre le problème des aisselles (particulièrement embêtant en cas d’applaudissements appuyés) – certains hommes ont une capacité folle à laisser pousser des poils à l’arrière de leur biceps -, nous vous invitons à vérifier le vôtre à l’aide d’un miroir.

Version moderne et sportive du traditionnel débardeur, le tee-shirt sans manches est ainsi devenu, au fil du temps, le vêtement ultime de l’homme sans goût. Régulièrement porté de pair avec un bas de jogging ou un pantacourt (sur l’échelle de Richter du mauvais goût, la combinaison pantacourt + tee-shirt équivaut à 9, le maximum), et potentiellement accessoirisé d’une banane ou d’une casquette sport faite d’une matière technique et ventilante, le tee-shirt sans manches mérite donc, lui aussi, une mobilisation citoyenne d’ampleur. On compte sur vous.

Source : M Style

sex shop gay 728
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez acucune info gay

et recevez immédiatement un cadeau !

Vous aimerez aussi

Les hommes qui ont du ventre sont meilleurs au lit !

Selon une étude turque, nous serions plus épanouis sexuellement avec les hommes qui ont du ventre qu’avec un Apollon.

Est-ce bien raisonnable d’arborer une chemisette au travail ?

SI LE MAUVAIS GOÛT NE CONNAÎT PAS LES SAISONS, il semble particulièrement se plaire au soleil. Ainsi, outre la réapparition des pichets de rosé et des pare-soleil de voiture à l’effigie de Dora l’exploratrice, le début de l’été marque, chaque année, le déferlement d’une série d’accessoires vestimentaires particulièrement redoutables. Citons, pêle-mêle, les Crocs, les bobs, les marcels, les pantacourts, les sandales à scratch et, plus sournoises, les chemisettes.

Tempero, un bistrot aux accents brésiliens

À deux pas de la bibliothèque François Mitterrand, la plus brésilienne des cheffes parisiennes a ouvert une table vraiment formidable.

Ce qu’il ne faut jamais faire en Corée du sud

Nous rêvons tous de voyager et de connaître des choses incroyables issues d’autres cultures.

Les plans à 3 chez les gays

Une rencontre à trois, ça se cherche, ça se provoque et ça se fait avec quelqu’un qui en a envie