AccueilGayBeaux GossesDan Osborne : génération spornosexuel

Dan Osborne : génération spornosexuel

Il y a vingt ans, le journaliste et essayiste anglais Mark Simpson avait lancé le terme de « métrosexuel » qui figure depuis dans tous les dictionnaires. Mais une nouvelle génération d’hommes va plus loin encore dans son obsession du sexe et du corps parfait. Dans les pages du quotidien britannique The Telegraph, Simpson utilise le mot de « spornosexuels » pour les désigner…

Réfléchissant sur la révolution de l’image masculine qui avait lieu dans les années 1990 en Occident, Simpson désigna par métrosexuels tous ces jeunes hommes hétéros urbains qui, sans complexe, s’adonnaient au consumérisme et aux soins esthétiques, attitude habituellement attribuée aux femmes et aux gays. De facto, ces métrosexuels étaient à la fois fiers de leur virilité et très soucieux de la mode et de leur beauté. Leur icône s’appelait David Beckham.
Contraction des mots sport, porno et sexuel, « spornosexuel » s’applique aux hétéros de la nouvelle génération qui vouent un culte encore plus grand au sexe et à la beauté physique.

A lire aussi
Beau gosse - Edward Pineda Hidalgo

02-DanOsborne-Attitude

Pour la génération actuelle, les réseaux sociaux, les selfies et le porno sont les principaux vecteurs de ce désir masculin d’être convoité. Ils veulent être désirés pour leur corps, non pour leur garde-robe. Et certainement pas pour leur esprit.

Selon Simpson, le prototype du « spornosexuel » est le mannequin star de la télé-réalité britannique (on a pu le voir récemment dans la version anglaise de Splash !), le sublimissime Dan Osborne.



Pas de commentaires

laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.