Suivez-nous

Gay

Bonsoir Monsieur (partie 4)

La fin de mon séjour à l’hôtel arrivait doucement… Le moment de solitude que je m’étais programmé pour avancer dans mon roman avait été un semi-échec…

La fin de mon séjour à l’hôtel arrivait doucement… Le moment de solitude que je m’étais programmé pour avancer dans mon roman avait été un semi-échec…

Avec les Histoires de Chris

Un petit échec pour le travail car je n’avais quasiment pas avancé dans mes relectures ni même dans l’avancée de mon intrigue… Mais j’avais fait une rencontre des plus improbables et des plus marquantes de ma vie.

Je ne savais pas comment allait se passer cette dernière journée qui approchait avec Quentin. J’avais abandonné l’idée de me plonger dans le travail. Je me disais que j’aurai du temps quand je reviendrai chez moi. Mine de rien, cet écart rempli de sexe, de plaisir et d’expériences en terme de domination et soumission m’avait fait un bien fou et c’était peut-être ce dont j’avais besoin, au final… la fin de journée approchait, je suis resté un long moment devant la fenêtre regardant la lumière du jour faiblir.

Je prenais un moment à moi pour remettre mes idées en place, me reconcentrer sur les éléments essentiels, ou simplement, flâner en pensant à mes ébats avec Quentin… Je me demandais s’il m’arrivait plus qu’un simple assouvissement primal d’une envie de sexe… un écart dans ma vie si bien rangée… est-ce que cela ne commençait pas à me plaire plus que ce que je n’osais me l’admettre… Mes réflexions allaient et venaient, laissant le jour tomber petit à petit.


FT 600-4

J’ai entendu mon téléphone vibrer sur le bureau. Cela m’a sorti quelques secondes de mes pensées. C’était Quentin « Je finis mon service dans une heure. Est-ce que ça te dit si je passe la nuit avec toi sans qu’on nous interrompe, et ce même si c’est une nuit « normale » ? ». J’ai répondu « Je serai ravi de t’avoir dans mes bras toute la nuit ». Un simple message de sa part et je sentais déjà le sourire pointer sur mon visage. C’était certain… c’était plus qu’un simple fantasme de réalisé.

Mais les doutes sont arrivés quasi au même moment… et si j’étais le seul à penser ça ? Lui voulait peut-être justement s’amuser sans aucune retenue et sans contraintes… J’avais le chic pour voir des soucis là où il ne devrait pas y en avoir, une vraie sale habitude… il était temps que je m’en défasse.

J’ai mis de l’ordre dans ma chambre, histoire de préparer à l’avance mon départ de demain. J’ai rangé mes nouvelles affaires et je les ai mises directement dans mon sac histoire de ne pas les oublier… on ne sait jamais elles pourraient peut-être resservir. On a sonné à la porte, il était trop tôt pour que ce soit lui déjà… Je suis allé ouvrir, c’était le room service qui m’apportait un plateau spécial pour l’apéritif (j’étais sûr que c’était une de ses attentions…). J’ai laissé le garçon d’étage entrer et disposer du plateau bien garni dans le salon. Il y avait largement de quoi manger pour deux et plusieurs bouteilles de vin, d’eau et de sodas. Le garçon est reparti aussi vite qu’il était arrivé. J’ai pris deux trois petits amuses-bouches.

Ils étaient délicieux. Je me suis retenu pour finir ou de mettre une claque remarquable au plateau. Une fois les premiers avalés, je me suis déshabillé et je suis passé sous la douche. Je voulais me préparer pour la soirée, être tout beau tout propre comme on dit. Quelque part, j’avais bien envie d’une soirée presque câline, calme et tendre avec lui. Je ne savais pas si nous allions être raccord cette fois-ci mais bon, il valait mieux prendre les devants.

Une fois ma douche terminée, j’ai enfilé un boxer quand même mais je suis resté avec mon peignoir et je suis revenu dans le salon. J’ai entendu frapper à la porte… Ce coup devenu si familier ces dernières heures… Je suis allé ouvrir. Il se tenait droit devant moi, il avait l’air assez éreinté. Je l’ai fait entrer sans tarder. Il s’est calé dans mes bras sans dire un mot… un premier câlin tendre. Je l’ai senti me serrer assez fort. Sa journée avait dû être fatigante, et j’y étais pour quelque chose. Je lui ai proposé de passer sous la douche s’il avait besoin de se relaxer.

Je me suis même proposé pour m’occuper de tout… il m’a regardé d’un air soulagé et m’a dit « ça serait un immense plaisir que tu t’occupes de moi en douceur ». J’ai enlevé mon peignoir et mon boxer. Pour une fois, c’est moi qui me mettait à nu et qui m’occupait totalement de lui. Il n’a pu retenir quelques premières petites caresses. J’ai commencé à lui retirer ses vêtements, un à un ; j’ai lancé petit à petit ses habits dans le couloir. Je le mettais à nu lentement, je profitais encore une fois de dévoiler son corps nu lentement. Ce corps qui me plaisait de plus en plus, le parfum de sa peau, son contact si doux… I

l était nu devant moi, je lui ai fait face et on s’est regardé pendant quelques secondes, en se souriant timidement… le rapport de domination paraissait si loin… on se testait mais d’une autre manière. Je me suis approché et je l’ai embrassé tout doucement, lui faire passer un autre message, toute la tendresse que j’éprouvais pour lui. Il m’a rendu mon baiser, sans trop forcer non plus. Je crois que c’était bel et bien un de nos premiers vrais baisers emplis de sentiments très forts.

Je l’ai accompagné lentement vers la salle de bains et je l’ai fait entrer dans la douche. J’ai réglé la température et l’eau chaude à commencer à couler. Je l’ai laissé se détendre sous le jet tout chaud et j’ai commencé à le laver. Une douche de sensualité. J’ai fait mon maximum pour être le plus doux possible, le plus sensuel.

J’avais son corps à mon entière disposition et j’ai appris à le connaître d’une toute aussi belle manière, n’épargnant aucune zone. La douche est restée très soft même si nos réactions étaient visibles. Ce partage d’intimité nous avait bel et bien excités mais nous avions envie d’autre chose. Une fois la douche finie, on a enfilé tous les deux nos peignoirs et on est passé au salon pour profiter enfin du petit apéro qu’il nous avait concocté. Il m’a confié qu’il avait envie d’une petite soirée tranquille à deux, il savait que je partais bientôt et il voulait profiter de cette soirée, même s’il ne devait pas y avoir de sexe…


Menoboy 800

Après avoir bien profité des amuses-bouche et après deux petits verres de vin, on s’est installé dans le lit. Je l’ai pris dans mes bras et on s’est posé un peu. Il parlait souvent du lendemain. Visiblement mon départ l’ennuyait. J’ai essayé d’être honnête le plus possible, quitte à tout foutre en l’air pour le reste de la nuit mais je le devais. J’ai commencé à lui dire que j’avais passé un séjour des plus inattendus mais des plus mémorables de ma jeune vie. Je en savais pas où cela allait nous mener, ni même si lui voulait que ça nous mène quelque part… il m’a laissé parler pendant de longues minutes, j’en étais presque mal à l’aise car petit à petit je me dévoilais.

J’avais adoré l’approche qu’il avait eue, cette forme de domination/soumissions, les jeux qu’il m’avait fait découvrir, les sensations que je n’avais jamais ressenties. Il était resté silencieux tout du long… il m’a regardé et il m’a demandé d’un air malin… « Et si je te disais que la semaine prochaine, j’ai toute une semaine de congé à prendre… tu penses que je pourrais venir la passer avec toi ? ou au moins qu’on se voit plusieurs jours ? ». J’avais presque des doutes sur le fait que sa réponse semblait être un « oui ».

J’ai tout de suite validé l’idée de sa semaine de congés, il pouvait venir la semaine entière s’il le souhaitait. Il était blotti dans mes bras, sa main était calée sur mon torse. Je le sentais me serrer fort… Il a relevé sa tête et m’a embrassé… il s’est arrêté et m’a dit « Je partage complètement tout ce que tu m’as dit avant, je suis d’accord avec toi et je ressens aussi des sentiments très fort pour toi, ce n’est pas qu’un jeu pour moi ».

Et il a remis sa tête au creux de mon cou. Un dévoilement presque timide de deux hommes qui avaient peur de parler ou d’avouer ce qu’ils ressentaient… on s’était bien trouvé et sur beaucoup plus de points communs qu’on ne pensait. Notre nuit de tendresse a commencé comme ça… et ce soir-là… nous avons fait l’amour, de la plus belle des manières… intensément, les yeux dans les yeux… on se voulait mutuellement… ce soir, j’étais à lui et il était à moi… nos jeux sexuels un peu extrêmes étaient toujours dans un coin de nos têtes, mais ce soir-là…nous étions sur un pied d’égalité total. Nous faisions réellement l’amour pour la première fois… C’était tout aussi excitant et torride que les fois d’avant.

On s’est endormis, nus, lui calé au creux de mes bras et pour ma part, j’ai dormi comme jamais auparavant. Pour la première fois de ma vie, je crois que je me suis endormi amoureux… je n’avais jamais auparavant connu un état comme celui-là.

Le lendemain matin, je me suis réveillé seul dans le lit… j’ai entendu la douche quand j’étais à moitié réveillé. J’ai pris quelques minutes pour émerger. Le petit déjeuner était déjà arrivé. Je l’ai vu sortir de la salle de bains, il était presque prêt, déjà en tenue de travail. Il s’est assis sur le lit, caressant mes cheveux pour me souhaiter un bon réveil. Il m’a embrassé en me disant qu’il allait devoir prendre son service dans quelques minutes. Il m’a demandé si cela tenait toujours ce qu’on s’était dit la nuit qui venait de se finir… je lui ai dit que bien sûr… tout était sincère…

Je lui ai dit que je lui laisserai mon adresse perso par message quand je descendrai pour partir. J’ai vu à son regard qu’il pensait la même chose que moi… j’allais lui manquer… je lui ai dit que s’il avait envie de venir me voir avant ses vacances… ma porte lui était grande ouverte… on s’est de nouveau embrassés plus longuement… je disais au revoir à celui qui est devenu l’homme de ma vie actuellement… On partage encore plus de choses maintenant comme si nous avions retrouvé une autre liberté, encore plus grande que ce qu’on avait connu pendant ce petit séjour…



Je n’ai pas annulé les autres réservations que j’avais prévues à l’hôtel… elles sont devenues non pas des séances de travail intensives… mais sont devenues un rendez-vous régulier d’une débauche totale de sexe, de soumission et de réalisation de fantasmes. On explorait de plus en plus nos envies de sexes… les jouets ne sont jamais restés bien loin du lit… et mes idées ne se sont pas arrangées…

Dans quelques temps, j’ai même dans l’idée d’agrémenter un de nos rendez-vous à l’hôtel… à l’occasion de son anniversaire. Pour le moment, il ne se doute de rien… mais je crois que la soumission va refaire surface prochainement, et avec quelques participants en plus… j’espère que je pourrai garder la surprise jusqu’au bout… mais je sais qu’il va aimer.

A suivre…

 


Men.com 1 600

Retrouvez les épisodes précédents

Avec Les histoires de Chris

JNRC 728-3
Cliquer pour ajouter un comentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez pas

Ciné gay – Au sommet

Gay

Des hétéros racontent leur première expérience gay

Gay

Site de rencontre gay totalement gratuit ?

Gay

Chris Theo by Tony Duran

Beaux Gosses

Beau gosse Brésilien : Vinicius Guervich

Beaux Gosses

Vidéo gay – Panards d’anges

Gay

Beau gosse – Alessandro Cavagnola

Beaux Gosses

Madonna «Turn Up The Radio»

Culture

Publicité

Copyright © 2019 ClubJimmy.com

Se connecter