dimanche 22 avril 2018
C'est la vieLife style

Besoin d’un antistress?

Vues

La « ronron thérapie » : une vaste blague, une divagation de mamie à son matou ? Pas du tout ! Mais plutôt la découverte d’un vétérinaire toulousain au début des années 2 000.

Jean-Yves Gauchet affirme que les ronronnements de nos boules de poils – 8 millions de foyers possèdent un chat – ont des effets relaxants et, partant de là, soulagent l’anxiété, les insomnies et les poussées de tension artérielle.

Comment en est-il arrivé à cette conclusion ? Il savait que les chats récupèrent trois fois plus vite que les chiens après des lésions ou des fractures. Il savait aussi que les petits félins ronronnent de bonheur, mais également pour résister au stress et à la douleur. Il fait alors l’hypothèse que leurs « vocalises » ont une action réparatrice. Et si elles profitaient aussi aux êtres humains ?

Le vétérinaire enregistre alors les ronrons de Rouky, l’un de ses « patients », et en propose le CD à 250 volontaires. Résultat : tous se déclarent plus détendus qu’avant. La nouvelle se répand. Des femmes enceintes témoignent que lorsqu’elles câlinent leur chat, leur bébé arrête de gigoter. Dans les maisons de retraite acceptant les animaux de compagnie, des soignants confirment que la présence des chats apaise les résidents agités ou déprimés.

Des ronrons dans votre smartphone
Vous n’avez pas de chat ? Inutile de vous mettre les nerfs en pelote ! Téléchargez un simulateur de ronronnements ou tapez Ronron dans iTunes ou Google Play.

 

Laisser un commentaire